La municipalité de Saint-Germain-en-Laye fait supprimer les publicités Gleeden du dos des autobus urbains

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

La municipalité de Saint-Germain-en-Laye fait supprimer les publicités Gleeden du dos des autobus urbains

Une campagne de publicité dans les transports en commun franciliens fait beaucoup parler ces derniers jours, en particulier dans les Yvelines : celle de la société Gleeden.com. Cette société est un site de rencontre spécialisée dans les rencontres adultérines (sic) et les publicités actuelles ciblent les femmes avec des slogans du type "Tromper son mari, ce n'est pas la fin du monde" ou "Et si c'est année, vous trompiez votre amant avec votre mari?" (re-sic).

La campagne a été retirée prématurément par les sociétés de bus desservant Poissy, Sèvres, Rambouillet, Chatou, Saint-Germain-en-Laye ou encore Versailles.

Nous révélons aujourd'hui que la municipalité de Saint-Germain-en-Laye a fait pression sur la société de bus Transdev dès le 2 février pour faire retirer cette campagne de publicité. Pilotée en sous-main par la Manif pour tous et certaines associations catholiques, des adjointes du maire de Saint-Germain ont relayé cette demande.

Soyons clair : cette campagne de publicité est assez consternante et l'objet même de la société très discutable. Mais nous nous étonnons de ne pas voir ces mêmes élus conservateurs réagirent quand certaines sociétés diffusent des publicités sexistes, à l'image de celle de la société Carrefour/Ooshop l'année dernière dans la gare RER par exemple. Rappel du slogan de cette campagne véhiculant des clichés sexistes : "Mes enfants, mon mari... et ouf, mes courses livrées avec ooshop.com!".

La municipalité de Saint-Germain-en-Laye fait supprimer les publicités Gleeden du dos des autobus urbains

Publié dans Politique locale

Commenter cet article