Logement : signature d'un CDOR à Saint-Germain

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Pendant des années, nous avons alerté l'actuelle municipalité de Saint-Germain sur l'insuffisance de logements sociaux dans notre ville. Pendant des années, le maire de Saint-Germain nous a répondu qu'il n'y avait plus de terrains disponibles, même si nous observions régulièrement la construction d'immeubles de standing dans la ville.
La situation semble enfin avoir évolué dans l'esprit de la majorité municipale, qui a sans doute constaté comme nous l'importante diminution de population entre 1990 et 1999, période où Saint-Germain a perdu 1.500 habitants, un chiffre quasi record dans les Yvelines. Il était grand temps de réagir. Par ailleurs, la ville de Saint-Germain ne respectant pas le taux de 20% de logements sociaux prévu par la loi SRU (le chiffre est d'environ 17% actuellement), la ville paie des pénalités financières. Là aussi, la position de M. Lamy semble avoir évolué puisqu'il y a quelques années, il avait qualifié la loi SRU de "stalinienne"... Aujourd'hui, cette loi adoptée par la gauche fait la quasi-unanimité tant elle est importante pour que les jeunes et les ménages modestes puissent résider à Saint-Germain, une des communes les plus chères d'Ile de France.
terrains_babut_chemin__e-1.jpg Plusieurs programmes immobiliers importants comportant des logements sociaux vont donc voir le jour dans les prochaines années dans notre commune. Le plus avancé est celui dit de la Maison Verte rue Saint-Léger, qui nécessitera toutefois au préalable une coûteuse dépollution, à la charge de la ville.

Un nouveau dispositif a été annoncé lors du conseil municipal du 12 juillet. La ville a signé avec le conseil général des Yvelines un Contrat de développement de l'offre résidentielle (CDOR) qui est un dispositif du conseil général pour développer la production de logements dans les Yvelines, nettement insuffisante, durant la période 2006-2013. On notera en passant la position purement politicienne du président UMP du conseil général des Yvelines Pierre Bédier, qui s'oppose au nouveau schéma directeur de la région Ile de France au motif que le chiffre de 7.400 logements par an à construire dans les Yvelines serait trop important, tout en en prévoyant 6.000 par an grâce au CDOR... prouvant ainsi l'urgence du besoin en logements dans notre département...

railsr--duit.JPGLe CDOR de Saint-Germain-en-Laye porte sur un programme de construction de 673 logements en 4 ans, dont un minimum de 60% en logements à caractère social (dont 51% en locatif social et 9% en accession sociale) et de 80% en logement collectif. Les principales opérations se dérouleront autour de la gare de Grande Ceinture entre la forêt et la N 184, à la place des entrepots actuels. Cette programmation permettra à la ville d’atteindre un taux d’environ 19% de logements locatifs sociaux et de se rapprocher du taux légal de 20% minimum. L’aide forfaitaire prévisionnelle du Département est fixée à 4,61 M€.
Assurément, la question du logement sera au coeur de la campagne des municipales.

Prochain conseil municipal : jeudi 4 octobre.

A lire aussi
:

Le compte-rendu du conseil municipal du 12 juillet
Enfin de nouveaux logements sociaux à Saint-Germain !
Tous nos comptes-rendus des conseils municipaux

Publié dans Conseil municipal

Commenter cet article