Rassembler autour de l’école, Saint-Germain-en-Laye : Ville éducative

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

A partir de ce mois de septembre, notre groupe municipal n'a plus le droit de s'exprimer dans le Journal de Saint-Germain jusqu'aux prochaines élections municipales de mars 2008 en raison de la campagne électorale. Nous regrettons fortement cette position du maire de Saint-Germain qui pénalise fortement l'opposition à l'approche d'une échéance locale majeure ; car la majorité municipale pourra, elle, continuer à présenter aux saint-germanois ses réalisations par le biais du Journal de Saint-Germain, qui continue sa traditionnelle parution bimestrielle. Seul l'éditorial du maire devrait disparaître...

Nous vous proposons toutefois de découvrir tous les quinze jours sur notre blog la tribune libre que vous auriez dû lire dans le Journal de Saint-Germain. Voici donc la première, consacrée à la politique éducative.
                                         ----------------------------------

Saluons la rentrée de la communauté scolaire de Saint-Germain, avec ses 20 000 élèves dont au moins 7 600 Saint-Germanois, notre commune détient un record de scolarisation. 
 Souhaitons à tous une excellente année scolaire.  
L’école est le lieu de tous les apprentissages. Des autres, de soi, d’un métier. L’école ne corrige pas toutes les inégalités, mais elle ouvre des horizons, donne une chance à chacun.
 
Que peut faire une municipalité en soutien des écoles ?
 
La commune gère le « contenant » des écoles maternelles et élémentaires, c’est-à-dire la construction et la gestion des bâtiments et les fournitures scolaires. De plus en plus, la ville s’engage aussi sur des contenus en organisant des activités éducatives pendant le temps scolaire ; musique, sport, informatique ; et pendant les temps périscolaires ; matin, midi, soir.
 
ecole_alsace_r__duit-1.jpgNous devons respecter la diversité des missions et des cultures professionnelles de chacun. La mission de réussite scolaire est celle de l’école, la mission de loisirs éducatifs est celle de structures municipales et d’associations, à chacune d’elles de l’assumer.  
Une municipalité doit contribuer à faire reconnaître et faire partager les valeurs républicaines (liberté, égalité, fraternité, laïcité, citoyenneté) permettant de mieux vivre ensemble, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’école.  
Certes, la famille demeure le lieu privilégié de l’éducation. Dans cette perspective, il nous semble essentiel de respecter sa dignité et de l’aider à exercer à la plénitude de ses responsabilités.  
Pour les Socialistes de Saint-Germain-en-Laye, nous recommandons et soutenons des actions municipales en soutien des écoles :
 
-          Rendre plus lisible l’institution scolaire pour les familles qui n’en maîtrisent pas tous les codes et instaurer un lien de confiance réciproque.
 
-          Encore mieux impliquer les familles Saint-Germanoises dans le fonctionnement de l’école en y ouvrant un lieu de rencontre pour les associations de parents et en incitant ces dernières à affirmer leurs responsabilités dans la sensibilisation des parents à la connaissance du système éducatif et de son fonctionnement.
 
-          En prenant en charge l’éducation des enfants hors temps familial et scolaire, la ville de Saint-Germain-en-Laye et les associations jouent un rôle fondamental en matière de cohérence et de lien social. A côté de la pratique sportive à encourager, nous pensons qu’il faut utiliser la culture à Saint-Germain avec tous ses outils présents en levier de la réussite scolaire.
 
-          Associer la ville, les familles et les associations concernées à la mission d’éducation à la santé et à la citoyenneté mise en place dans les écoles.
 
-          Associer de façon prioritaire les équipes des services municipaux, les jeunes et leurs familles, les enseignants à la réflexion sur les projets d’urbanisme ; construction ou aménagements scolaires ; ou de renouvellement urbain ou de transports collectifs.
 
-          Etudier et évaluer la restauration scolaire à Saint-Germain-en-Laye. Près de  75 % des scolarisés déjeunent à la cantine de leur école. Pour la plupart, cette restauration est confiée à une entreprise privée. Nous souhaitons l’évaluer, notamment en matière de traçabilité et de politique de développement durable. A noter par exemple la quasi absence de produits biologiques ou labellisés pour améliorer la qualité des repas. L’étude des coûts devraient être effectuée avec beaucoup d’attention. En effet, le prix des repas dans les écoles de Saint-Germain, dépasse largement les tarifs pratiqués par les communes voisines. Ainsi, sur la dernière année scolaire, le prix maximum d’un repas était de 3,75 € à Chambourcy ; 3,37 € à Achères ; 3,35 € à Conflans et 5,39 € à Saint-Germaint-en-Laye. La ville, en fonction du quotient familial, propose une échelle de prix comprise en 1,69 et  5,39 €. A titre d’exemple, la même échelle à Paris s’établissait de 0 à 4,20 €.
 
Education dans la ville rime avec urbanisme, logements, santé, transports. Travailler en partenariat à la continuité éducative dans notre ville est ainsi un enjeu fondamental.
 

Publié dans Saint-Germain-en-Laye

Commenter cet article

SANCHO PANCA 10/09/2007 13:37

Mon cher Don Quichotte, L'intérêt d'un blog, et particulièrement d'un blog politique, est de faire des propositions que chaque internaute peut approuver ou désapprouver, mais en faisant au moins l'effort de l'argumentation. Ton commentaire n'apporte rien et c'est dommage. Va, continue en Don Quichotte à chevaucher ton infatiguable monture et à errer sans but. Sancho Pança

Don Quichotte 09/09/2007 19:50

Quel préchi précha, les socialistes sont indécrottables !