Interpellation mouvementée hier à Saint-Germain

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

 
Hier lundi, peu après 12h00, une jeune femme noire, vraisemblablement mineure, se trouvait en sanglots à l'angle des rues Alexandre Dumas et Giraud Teulon, entourée de 5 policiers.
 
Une passante a été apostrophée par le chef du groupe de policiers. Voici son témoignage :
 
 
"Alors que j'arrivais en vélo à l'angle des rues Alexandre Dumas et Giraud Teulon, tout près du Lycée Jeanne d'Albret, je me suis faite apostrophée par le chef d'un groupe de 5 agents de police juste au moment où ils embarquaient une jeune adolescente noire. Mon simple arrêt a suscité les hurlements du chef qui m'a ordonné de - je cite - "dégager" et m'a menacée de m' "embarquer" à mon tour si je ne repartais pas toute suite. Alors que je m'éloignais lentement, il s'est rapproché de moi en continuant à hurler et à faire des grands gestes. Une dame qui était présente était stupéfaite.
Je voudrais savoir si dans cette ville où on m'a dit qu'il fait bon vivre, la liberté de circulation avait disparu et quand cela a été décidé ? Ce n'est pas la première fois que je suis témoin de menaces verbales que la police adresse aux passants lorsqu'ils ont "la malchance" de constater la brutalité qu'elle exerce sur les interpellés lors des contrôles. Jusqu'où nous mènera cette politique de rafle qui est en cours ?"

Que s'est-il passé vers midi à Saint-Germain ? La jeune femme qui a été interpellée était-elle sans papiers ? Pourquoi cette réaction brutale de la police?
 
Voilà où nous mène la politique de Nicolas Sarkozy : faire du chiffre à tout prix, quitte à transgresser les valeurs qui font de la France une démocratie.
 
resf-pancho.jpgCes derniers mois, quatre étrangers ont été blessés gravement ou sont morts en fuyant les policiers. Voici maintenant un autre symptome de l'état policier voulu par ce gouvernement : cette passante qui nous a envoyé son témoignage ne souhaite pas communiquer son identité, craignant des représailles.
Si vous avez d'autres informations ou si vous connaissez la personne interpellée, contactez-nous à cette adresse ps.saintgermain@gmail.com

Publié dans Saint-Germain-en-Laye

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marius 27/09/2007 18:20

j'aimerais réagir à cet article, qui démontre bien là, les aboutissements de la politique de notre président. Comment on l'a dit, cela nuit aux valeurs même de la "france terre démocratique".Je trouve totalement honteux de la part du policier, de vouloir "embarquer" la passante, sous simple prétexte qu'elle est spéctatrice de la scène déja assez honteuse en elle même.Les policiers ont surement voulu éviter tout débordement. ( il y'avait eu une arrêstation similaire d'un grand-père chinois près de l'école de sa petit fille à paris. Ecole raspail je crois (pas sur du nom de l'école, je vous le confirmerai dès que j'aurai verifier.) Comme le dit la passante "le droit de circulation n'a toujours pas été interdit" et je trouve que la police, devient de plus en plus violent avec les citoyens du fait de leur "pouvoirs". car ici ont retrouve encore une fois des policiers qui ne savent pas ou se déssines les limites de ce pouvoir. Marius