La petite enfance à Saint-Germain-en-Laye

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Depuis début septembre, notre groupe municipal n'a plus le droit de s'exprimer dans le Journal de Saint-Germain jusqu'aux prochaines élections municipales de mars 2008 en raison de la campagne électorale.
Nous vous proposons désormais de découvrir tous les quinze jours sur notre blog la tribune libre que vous auriez dû lire dans le Journal de Saint-Germain. Aujourd'hui un article consacré à la politique de la petite enfance.



« Florian habite Saint-Germain, il a 32 ans et est cadre bancaire sur Paris la Défense, Aude 31 ans est son épouse, assistante marketing dans un laboratoire à Marly le Roi. Mariés depuis trois ans, ils se sont installés dans un appartement en location à Saint-Germain. Ils apprécient notre ville, sa localisation, et se sont bien intégrés à la vie associative de notre cité. La naissance de leur premier enfant est prévue début novembre ». 

Ce couple Saint-Germanois que nous avons rencontré s'interroge toutefois sur leur organisation future après la naissance et les congés de maternité. En effet, ils souhaitent à la fois concilier leur vie professionnelle et leur nouvelle vie familiale.
Comment prendre en charge l'enfant pendant le temps de travail des deux parents ? Ils ont bien identifié la crèche municipale, située à peine à cinq minutes de leur appartement. Ils ont rempli un dossier, mais on leur a laissé peu d'espoir ; pas assez de places et liste d’attente.
  
Comment s'organiser ? Comment, en l'absence de places en crèche, trouver une assistante maternelle ? Les grands-parents paternels sont en province, les grands-parents maternels sont en banlieue Est, et si c'est avec plaisir qu'ils garderont leur premier petit enfant, ce n'est pas une solution pérenne.

La situation à Saint-Germain-en-Laye : un effort sensible à faire
Malgré près de 360 places d'accueil dans la ville, la liste des demandes insatisfaites à Saint-Germain pour une place en crèche tourne régulièrement par an autour de 200 demandes !

Il y a bien aussi 110 assistantes maternelles agréées sur la commune. Pour avoir l'agrément du conseil général des Yvelines, l'assistante maternelle doit habiter un logement d'une taille suffisante pour permettre l'épanouissement des enfants. Cette contrainte explique pourquoi les 110 assistantes maternelles qui sont domiciliées à Saint-Germain-en-Laye résident majoritairement au Bel Air plutôt que dans le centre-ville où les prix de l'immobilier rendent ce quartier financièrement inaccessible.
L'attente des familles Saint-Germanoises est prioritairement orientée vers les places en crèche. Cette augmentation régulière de la demande de places en crèche s'explique par : 

-- le taux d'activité des femmes qui est en hausse. Entre les deux recensements, il est passé de 65% à 80 %

-- plus de 50 % des actifs domiciliés à Saint-Germain-en-Laye travaillent à Paris ou la Défense. 

ecole_alsace_maternelle.jpgEn assurant aux parents l'accès à un mode d'accueil de qualité, on permet à chacun, au père mais aussi à la mère, d'être autonome financièrement et de mener une carrière professionnelle tout en assumant ses responsabilités familiales.
Il est nécessaire de mettre en place un dispositif d'accueil de la petite enfance qui permet de mieux s'adapter aux temps de la vie.
Dans le cadre du projet municipal que nous défendrons en mars 2008, nous voulons améliorer l'accueil des tous petits dans notre ville. Cette exigence sera une priorité. Réduire le déficit du nombre de places en structure d'accueil, offrir des modes de garde diversifiés, au plus près des besoins exprimés par les parents, constitueront les axes de l'action de la municipalité qui vise à promouvoir l'égalité de toutes les familles devant l'accès au mode de garde.

Nous nous engagerons à créer 100 nouvelles places en structure d'accueil pendant la durée du mandat municipal. Les demandes d'accueil étant très variées, nous privilégierons le service en multi- accueils. Cette organisation permet l’utilisation d’une place pour environ deux enfants.

Nos autres tribunes libres :
Sur la politique associative à Saint-Germain
Sur la politique éducative à Saint-Germain

Publié dans Saint-Germain-en-Laye

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article