Le Courrier des Yvelines (17 octobre 2007) : Saint-Germain : deux challengers face à E. Lamy

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye


REDUIT---article-courrier-yvelines-candidats-saint-germain.jpg Emmanuel Lamy, Arnaud Péricard, Pascal Lévêque, ce seront sans doute les trois candidats principaux pour les élections municipales de Saint-Germain-en-Laye en mars 2008. Le point, à cinq mois des échéances.

Comme en 2001, la droite partira divisée à Saint-Germain-en-Laye. Après Xavier Lebray (UMP) lors des municipales précédentes, c'est au tour d'Arnaud Péricard (UMP) de se mesurer au maire sortant, Emmanuel Lamy (UMP). Un maire, qui pour l'instant, n'a pas officialisé sa candidature, mais celle-ci ne fait pas l'ombre d'un doute. Il ne s'agit plus que d'une question de temps et de stratégie. Et donc, comme à l'époque du RPR, l'UMP a bien du mal à faire l'union. « Le Journal du dimanche » ne titrait-il pas encore récemment « La guerre des droites à Saint-Germain-en-Laye ».

Duel à droite

Malgré cette dissension, l'issue du résultat ne fait pas de mystère. La Ville restera à l'UMP. Mais le duel se révèle assez piquant. Arnaud Péricard est le fils de Michel Péricard, député-maire de Saint-Germain-en-Laye pendant plus de vingt ans, de 1977 à son décès, en 1999. Emmanuel Lamy fut conseiller municipal sur la liste de Michel Péricard, puis son adjoint, et travailla en si étroite collaboration avec lui qu'il fut désigné comme son héritier pour la mairie.
Or, comble du retournement de situation, voilà que le courant ne passe plus depuis quelques années entre Emmanuel Lamy et la famille Péricard, notamment Catherine Péricard, pourtant conseillère générale UMP. Incompréhensions, rivalités, petites phrases... on en arrive à la situation ubuesque d'aujourd'hui.
Et dans ce duel, Emmanuel Lamy vient sans doute de marquer un point décisif sur son adversaire. Un point décisif ? Seul l'avenir le dira. Mais en tout cas, il devrait recevoir l'investiture très officielle des instances nationales de l'UMP dans le courant du mois de novembre. Un « encartage » important, on le sait, dans une ville très légitimiste. Déjà, Pierre Bédier, ténor départemental du parti, a été très clair. Ensemble pour les Yvelines (EPY), le regroupement départemental des listes UMP, dont il est président, a ainsi appelé au soutien d'Emmanuel Lamy. « Rien ne justifie de ne pas faire l'unité derrière le maire de Saint-Germain-en-Laye », précisait le président du conseil général la semaine passée dans nos colonnes. Pierre Bédier a d'ailleurs demandé – et obtenu – de Catherine Péricard qu'elle ne soutienne pas publiquement son fils. Faute de quoi, son investiture à elle pour les cantonales de 2010 serait rediscutée.
Si Emmanuel Lamy peut se féliciter de cette distribution des cartes, Arnaud Péricard est déçu: il aurait aimé que le premier tour serve de primaires à l'UMP. Mais il ne se décourage pas pour autant. « C'est dommage. On est malheureusement dans une logique de reconduction des maires sortants. Mais les temps ont changé. L'UMP aurait pu faire à Saint-Germain-en-Laye ce qu'il entend faire au Vésinet. » Dans cette ville où quatre candidats issus de l'UMP comptent s'affronter, l'EPY a en effet décidé de ne donner aucune investiture. Quoi qu'il en soit, Arnaud Péricard ira jusqu'au bout. « Certes, on peut faire partie d'une même famille politique, mais on peut avoir une vision politique différente », explique cet avocat de 36 ans, qui répète comme un leitmotiv vouloir « réveiller la belle endormie », à savoir Saint-Germain-en-Laye. Emmanuel Lamy s'appuiera, lui, sur un bilan dont il n'a pas à rougir, et se dit « très serein ».

Stratégie

Dans leur stratégie, chacun essaye de constituer une liste d'ouverture vers le centre. Emmanuel Lamy en continuant son travail avec Roselle Cros, sa première adjointe, ex-UDF, qui devrait dans les jours qui viennent de décider de rejoindre le Nouveau Centre sarkozyste... ou le Modem bayrouiste.
Quant à Arnaud Péricard, il pourrait s'adjoindre les services de Stéphane Larcher, candidat Modem lors des dernières législatives sur la circonscription, même si ce dernier, interrogé, assure ne vouloir faire « aucun commentaire » à ce sujet.
Mais y aura-t-il d'autres listes à droite ? Xavier Lebray (UMP) repartira-t-il dans une liste d'opposition ? Pour l'instant, sa décision n'est pas prise et l'homme fait même entendre un discours fédérateur : «  Emmanuel Lamy et Arnaud Péricard ont tous deux des ambitions identiques. Ils doivent aujourd'hui avoir ses ambitions communes. » Et d'ajouter : « Nous sommes tous issus d'une même famille politique, rassemblons-nous et mettons fin à nos discordes. »
En fait Xavier Lebray se sait courtisé et veut se faire désirer : « Je regarderai les programmes de chacun et j'irai vers celui qui voudra vraiment faire l'union. » Mais comme son rêve semble peu réalisable, il n'exclut finalement rien : ni de monter sa propre liste, ni même de se mettre en retrait de la vie municipale. Hypothèse la plus probable ?

Liste d'union à gauche

Pascal-copie-1.jpg A gauche, on s'amuse plutôt de cette guerre de la droite. « Pour nous, plus il y aura de listes à droite, plus on aura de chances », expliquait il y a peu Pascal Lévêque qui emmènera une liste d'union de la gauche. On devrait y retrouver en bonne place Nicole Frydman, l'élue Verte, mais aussi des représentants des différents partis de gauche : PC, PRG ou MRC. Pascal Lévêque prend ainsi le relais de Jean Laurent.
Reste à savoir aujourd'hui, si une liste d'extrême-droite se mêlera à la campagne. Cela avait été le cas en 2001, avec la présence d'une liste du Front National, mais depuis, lors des dernières présidentielles et législatives, le parti de Jean-Marie Le Pen a subi une cruelle désillusion.
Voilà pour les candidats. Ils sont en train de mettre une touche finale à la constitution de leur liste. Pour les programmes, les équipes y travaillent et les affinent. Mais la campagne ne fait que commencer. La route est encore longue jusqu'à la terre promise.
courrier_yvelines.gif Stéphane Bessac (Le Courrier des Yvelines)

A lire aussi :
Tous nos articles sur les municales de mars 2008

Publié dans Municipales 2008

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article