Le SMERGC, un syndicat intercommunal peu actif

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Lors du conseil municipal du 4 octobre étaient examinés, entre autres, les rapports de plusieurs syndicats intercommunaux auxquels Saint-Germain appartient. Nous avons déjà évoqué sur notre blog le SIDRU, qui gère nos déchets, et le SIDECOM, qui gère le réseau cablé.
Un troisième rapport d'activité d'un syndicat intercommunal mérite que l'on s'y arrête, celui du SMERGC, le Syndicat Mixte d'Etudes pour la Réouverture de la Grande Ceinture. Le SMERGC est actuellement constitué de 17 communes et du conseil général des Yvelines, la plupart situées sur le trajet ou à proximité de l'ancienne ligne de Grande Ceinture, et existe depuis 1989. Il est actuellement présidé par Jean-Yves Bouhourd, maire de l'Etang-la-Ville.
 
Ces statuts sont ainsi rédigés, depuis 2002 :
« 1° la ligne de Grande Ceinture Ouest
Le Syndicat a pour objet de promouvoir et d'accélérer la réouverture au trafic voyageurs de la ligne SNCF Grande Ceinture Ouest dans l'ensemble du Département des Yvelines. Il procède, à cet effet, à toutes les études techniques qui lui paraissent nécessaires [...].
2° La Tangentielle Ouest-Sud
Le Syndicat a également pour objet de participer au projet de réouverture de la Tangentielle Ouest-Sud, tant au trafic voyageurs qu'au trafic fret, dans le Département des Yvelines. [...]"

Des objectifs fort louables que nous soutenons fortement, mais il y a parfois loin des intentions a la réalité... Selon le rapport présenté en conseil municipal, le Bureau du Syndicat "ne s'est pas réuni en 2006". Le Conseil syndical quant à lui s'est certes réuni trois fois en 2006 mais deux de ces réunions ont été uniquement consacrées aux questions budgétaires.
 

Rame-GCO.jpgPourtant les élus sont d'accord pour écrire que la réouverture fin 2004 du seul tronçon Saint-Germain Grande Ceinture – Noisy le Roi "est un non-sens économique". Mais le rapport souligne aussi que « l’année 2006 n’a guère apporté de nouveautés par rapport à 2005 »… Alors pourquoi n'y a-t-il pas une mobilisation plus importante pour cette ligne ferroviaire Achères-Versailles, indispensable aux liaisons banlieue-banlieue ? Pourquoi aucune action médiatique ou d'appel à la population pour se mobiliser, contrairement à d'autres endroits ?  Pourquoi, alors que la Région Ile de France a réduit le nombre de zones de carte orange de 8 à 6 il y a quelques mois, y a-t-il toujours deux zones différentes de carte orange (zones 4 et 5) pour aller de Saint-Germain à Saint Nom la Breteche ou Noisy le Roi ? Le rapport d'activités ne mentionne aucune action du SMERGC en ce sens.
Les élus de droite de notre region semblent hélas bien plus motivés par le prolongement de l'Autoroute A104 que par la Tangentielle Ouest...
Comme chaque année, le rapport s'enorgueillit en indiquant que "le SMERGC n'a pas appelé de cotisation auprès de ses communes membres ainsi qu'auprès du conseil général en 2005 et 2006." Nous préférerions un syndicat intercommunal qui coûte un peu aux finances communales mais qui soit beaucoup plus actif et efficace. Car notre région a un besoin vital d'une alternative ferroviaire à la meurtrière Nationale 184.

Publié dans Conseil municipal

Commenter cet article