Pourquoi nous approuvons le projet de révision du SDRIF

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

La révision du schéma directeur de la région Ile-de-France (SDRIF) est soumise à enquête d'utilité publique jusqu'au 8 décembre. Tous les habitants de la région peuvent s'exprimer lors de cette enquête (pour plus de détails sur les modalités, cliquez ici). 

sdrif.jpgLe SDRIF a été révisé à partir de 2004 pour définir les aménagements nécessaires à la région Ile-de-France pour les 25 ans à venir (2005- 2030), sur les plans du logement, du transport, de l’agriculture, de la recherche, de l’éducation et de la vie économique.
Il est bâti dans le cadre du respect de l’environnement et va dans le sens des conclusions du Grenelle de l’environnement et du discours de Nicolas Sarkozy prononcé le 25 octobre 2007, dont on peut extraire deux principes :
1er principe : « Tous les grands projets publics, toutes les décisions publiques seront désormais arbitrées en intégrant leur coût pour le climat, leur « coût en carbone »
2ème principe : « Les décisions non écologiques devront être motivées et justifiées comme ultime et dernier recours. […] Nous allons appliquer immédiatement ce principe à la politique des transports. […] La priorité ne sera plus au rattrapage routier mais au rattrapage des autres modes de transports. »

Les grandes orientations du SDRIF nous paraissent primordiales :

  • Promouvoir une nouvelle politique de transports au service du projet régional. Nous sommes très sensibles à la priorité aux transports en commun : 
  1.   Pour la liaison des pôles d’activités (St Denis, Roissy, La Défense…)
  1.  Pour le maillage des radiales (desserte de Cergy par les tangentielles nord et ouest)
  1.  Nous notons et approuvons en particulier que le projet de prolongement de l’autoroute A104 entre Cergy et Orgeval ne reçoit pas l’adhésion du SDRIF. Ce sont 2 milliards d’euros économisés pour réaliser une liaison ferroviaire de qualité entre Versailles et Cergy, entre autres. Il faut, en outre, sécuriser la Nationale 184 d’urgence.
  • Offrir un logement à tous les franciliens, viser un taux de 30% de logements sociaux, privilégier le cœur d’agglomération (50% des 60.000 logements/an). Concrètement il s’agit de construire 1,5 millions de logements d’ici 2030.
  • Doter la métropole d’équipements et de service de qualité (exemple l’aménagement du fleuve)
  • Préserver, restaurer, valoriser les ressources naturelles et permettre l’accès à un environnement de qualité
  • Accueillir l’emploi et stimuler l’activité économique, garantir le rayonnement international.

Nous souhaitons que tous les élus locaux (municipaux et départementaux) respectent scrupuleusement ces orientations. Pour le moment, la droite yvelinoise a décidé de s'opposer à ce projet de révision du SDRIF pour de simples raisons politiciennes (la Région est dirigée par la gauche). Vous avez jusqu'au 8 décembre inclus pour vous exprimer au centre administratif de Saint-Germain sur ce projet de révision du SDRIF.

Plus de détails :
Le site du SDRIF
Nos
précédents articles sur ce sujet :
Le conseil général des Yvelines vote contre le SDRIF
Enquête d'utilité publique sur la révision du SDRIF

Publié dans Région Ile-de-France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article