SIDRU (5) : de nouvelles estimations de plus en plus inquiétantes

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

logo-sidru.jpgNous continuons de suivre attentivement la gestion de la dette du Sidru. Nous avons alerté dès juillet 2007 sur ce blog de la situation particulièrement préoccupante qui se profile dans les années à venir pour l’équilibre financier du Sidru, le syndicat intercommunal qui gère nos ordures (plus de détails dans notre dossier SIDRU). Nous avons transmis ces informations à la presse locale à l’automne et le Courrier des Yvelines y a consacré le 21 novembre 2007 un article d’une demi-page (à lire ici).
Nous avons écrit à chacun des maires des 15 communes membres du Sidru fin septembre (téléchargez ici notre première lettre du 27 septembre 2007) pour les informer de la situation et leur demander s’ils avaient approuvé les opérations financières en cours.

Nous leur avons de nouveau écrit ces derniers jours en leur indiquant notre nouvelle évaluation des pertes que risquent d’engendrer les fameux contrats dit « swaps », signés par le président du Sidru Emmanuel Lamy (téléchargez cette lettre).

Selon nos calculs, le renchérissement très important de l’euro contre le dollar ces derniers mois conduit désormais à une estimation de la perte pour le Sidru comprise entre 17 et 25 millions d’euros, alors que nous estimions celle-ci entre 6 et 12 millions d’euros fin septembre 2007. Très concrètement, à chaque fois que l’euro se renchérit d’un centime contre le dollar, le Sidru perd maintenant 900.000 euros. L’augmentation récente de l’euro contre le dollar est donc extrêmement préoccupante dans cette affaire.

Emmanuel Lamy se défend dans le Courrier des Yvelines en indiquant que « ces swaps sont tout à fait légales »; or nous n’avons jamais dit le contraire. Ces contrats sont effectivement parfaitement légaux mais ils font courir des risques extrêmes pour l’équilibre financier du Sidru en spéculant sur le cours des monnaies.

Pour le président du Sidru, ces pertes ne sont que « théoriques » et « jusqu’à aujourd’hui, on a plutôt gagné de l’argent ». Les contrats signés par M. Lamy prévoient effectivement un gain dans les 3 premières années pour le Sidru, c'est-à-dire un emprunt qui ne dit pas son nom, mais le mode de calcul très risqué de ces swaps fait que les pertes pourraient être abyssales dans les prochaines années ; et c’est ce que nous dénonçons. Ce tableau ci dessous
  l’illustre parfaitement.
flux-copie-1.jpgUn montant estimé moyen est, pour un montant fonction d'un index variable encore inconnu, la moyenne des flux de tous les scénarios possibles, pondérée par la probabilité de chaque scénario

Nous continuerons à vous informer régulièrement de ce dossier technique mais particulièrement important. Le coût pour chaque habitant de ces quinze communes pourrait bien être dans les prochaines années très conséquent. Les pertes à fin novembre se montent à 100 euros par habitant.

Plus de détails :
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fanny 05/12/2007 20:11

Si tous les partis de gauche se réunissaient comme en 1936, vous éviteriez de créer le désastre qui a lieu maintenant avec Sarkozy ! Réunissez vous !!!!!le Parti socialiste (PS) le Parti communiste français (PCF) les Verts le Parti Radical de Gauche (PRG) Lutte ouvrière Parti des travailleurs C’est en vous réunissant que nous allons GAGNER !!!!!