20 pages cette semaine sur Saint-Germain dans Le Point

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Jusqu'au 10 avril, le magazine Le Point consacre une édition limitée à Saint-Germain-en-Laye, comme il le fait régulièrement.
En octobre 2006,
un numéro spécial du Point avait été l'occasion pour Emmanuel Lamy, maire de Saint-Germain, et la famille Péricard de s'échanger des noms d'oiseaux qui préfiguraient déjà la campagne municipale. Nous en avions parlé dans cet article.

Dans ce numéro post-élection municipale, Le Point consacre 20 pages à notre ville et fait la part belle à l'action de la majorité municipale.
Au sommaire, les grands aménagements urbains de Saint-Germain, un point sur les finances de la ville, un article sur l'hôpital, mais également des articles sur la place des étrangers à Saint-Germain ou la vidéo-surveillance.
Rien en revanche sur les transports en commun ou l'intercommunalité.

Le magazine donne la parole à plusieurs reprises aux opposants d'Emmanuel Lamy : Arnaud Péricard à droite et Pascal Lévêque à gauche.

On retiendra parmi ses articles nettement favorables à la gestion de la majorité municipale l'opinion d'Emmanuel Lamy sur la fusion des hôpitaux de Poissy et Saint-Germain : "La fusion Poissy - Saint-Germain a été une erreur, compte tenu de l'état de délabrement de notre système de santé". Rappelons que cette décision a été prise par son prédécesseur Michel Péricard (père d'Arnaud Péricard) et que M. Lamy était à l'époque 2e adjoint au maire... Mais il n'est sans doute jamais trop tard pour changer d'avis.
Pour Pascal Lévêque, conseiller municipal PS, "le maire n'a pas su mener le projet médical 2005-2012 favorable au maintien de deux sites hospitaliers publics, l'un à Poissy, l'autre à Saint-Germain. Après
la décision prise par la ministre de la Santé, je ne sais pas ce qui va rester du secteur public à Saint-Germain". (Pour plus de détails sur ce sujet, voir notre dossier Hôpital).

Par ailleurs, un expert analyse les comptes de la ville et, s'il les juge plutôt bons, il estime que "tout nouvel effort d'équipement ne pourra faire l'économie d'une réflexion sur la fiscalité locale. [La ville] devra soit augmenter les impôts, soit recourir à l'endettement." C'est exactement ce que nous avons dit pendant la campagne...

Ce numéro du Point est en vente jusqu'à mercredi 9 avril inclus à Saint-Germain.

A lire aussi :
Le numéro spécial du Point sur Saint-Germain en octobre 2006

Publié dans Politique locale

Commenter cet article