Le maire de Saint-Germain refuse de discuter du SIDRU en conseil municipal

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Lors du conseil municipal du 7 avril, les représentants du conseil dans les syndicats intercommunaux ont été désignés.
La gauche a présenté les candidatures de Nicole Frydman (Verts) au Syndicat Mixte d’Etudes pour la Réouverture de la Grande Ceinture (
SMERGC), Pascal Lévêque (PS) au Syndicat intercommunal d’études et de programmation Seine et Forêts (SIEP) et Emmanuel Fruchard (PS) au Syndicat intercommunal pour la destruction des résidus urbains (SIDRU), en précisant que des villes de droite et de gauche comme Le Pecq ou Vernouillet avaient désigné un représentant de l'opposition dans ces syndicats.
Le maire de Saint-Germain a refusé de nommer des élus de l'opposition en expliquant : "Je pourrais vous citer à l'inverse des villes qui ont regretté d'avoir fait l'ouverture dans les syndicats intercommunaux. [lesquelles...?] Une commune se doit d'y parler d'une seule voix."
Lors de la désignation des représentants du Conseil au SIDRU, Emmanuel Fruchard est intervenu pour porter à la connaissance du conseil et du public nos inquiétudes sur la gestion de la dette du SIDRU que nous avons déjà exprimées à plusieurs reprises sur ce blog (pour en savoir plus, lire notre dossier SIDRU).
Cette intervention a été interrompue par le maire qui a refusé qu'Emmanuel Fruchard poursuive ses propos au motif que ce n'était ni le jour ni le moment d'aborder ce sujet. Ce n'est pourtant pas tous les jours que le SIDRU fait l'objet d'une délibération et visiblement le maire de Saint-Germain, également président de ce syndicat intercommunal, ne souhaite pas que la question du SIDRU soit abordée publiquement....

Voici le discours d'Emmanuel Fruchard que les conseillers municipaux et le public n'ont pas pu entendre jusqu'au bout.
"J'aimerais attirer votre attention, et particulièrement pour ceux d'entre vous qui ont rejoint cette assemblée récemment, sur le cas particulier que représente le Sidru parmi cette liste de syndicats.
Depuis que le rapport d'activité 2005 a été communiqué à l'opposition municipale de Gauche, c'est-à-dire en novembre 2006, nous avons mené un travail d'analyse de la gestion de dette de ce syndicat, qui a été présidé ces dernières années par le maire de Saint-Germain. Ce travail a été difficile car il nous a fallu faire des demandes répétées pendant plus de 6 mois pour obtenir les informations pertinentes sur les swaps traités par le syndicat. Du moins croyions-nous alors disposer de la description de toutes les opérations, jusqu'à décembre dernier où un swap supplémentaire a été révélé par le président du Sidru.
Au cours de cette analyse il est vite apparu que les opérations avaient été conclues pour générer des gains à cours terme, quitte à créer des risques importants à moyen terme. Le seul moyen d'évaluer la pertinence de ces opérations est de comparer les gains encaissés à leur coût d'annulation. Là encore le président du Sidru a refusé la transparence qui aurait été naturelle dans le cadre d'une bonne gestion, en refusant de rendre publique la valeur de marché des swaps, c'est-à-dire le coût que représenterait leur annulation.
Selon nos calculs les 5 millions d'euros de gains comptabilisés entre 2003 et 2007 ont été obtenus au prix d'environ 29 M € de pertes latentes, soit plus de 65% de la dette, ou encore 145 € par habitant des quinze communes. Je ne vais pas entrer ici sur le détail de ces opérations et notre groupe vous informera prochainement par un document détaillé distribué à tous.
M. le maire et président du Sidru, si vous contestez cette évaluation, c'est très simple, il vous suffit de communiquer la valeur de marché des swaps en vie, qui est calculée quotidiennement par les deux banques contreparties.
Dans ce contexte le refus de voir siéger au Sidru un membre de l'opposition prend un sens particulier. Il s'agit bien de continuer à cacher la réalité des risques pris dans le cadre de cette gestion de dette. Nous demandons que toute la lumière soit faite sur ces opérations. C'est pourquoi je suis candidat pour représenter notre ville à ce syndicat. M. le maire en a été informé avant la rédaction de cette délibération, et a refusé de donner suite à cette candidature.
"


Le texte et les annexes techniques ont été remis aux conseillers municipaux par courrier cette semaine. Nous espérons que la situation de la dette du SIDRU va s'améliorer mais nul ne pourra dire qu'il n'a pas été informé en temps et en heure. Vous pouvez
télécharger les annexes techniques en cliquant sur ce lien. (format pdf, 62 Ko)

Plus de détails :
2 vidéos pour comprendre le dossier du SIDRU
Tous nos articles sur le SIDRU

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article