Tribune libre du Journal de Saint-Germain du 9 mai : L’inquiétude justifiée des lycéens

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Le mouvement dans l'éducation contre la réduction des postes d'enseignants se poursuit. Des lycéens saint-germanois ont de nouveau manifesté dans les rues de la ville jeudi 15 mai (photo ci-contre) et une très importante manifestation d'enseignants et de parents d'élèves a rassemblé plus de 30.000 personnes à Paris dimanche 18 mai.

Le projet gouvernemental de diminution drastique du nombre d'enseignants et ses conséquences pour Saint-Germain étaient l'objet de la tribune libre des élus de la liste Saint-Germain Solidaire dans le dernier Journal de Saint-Germain du 9 mai. Retrouvez-la ci-dessous.
Prochain Journal de Saint-Germain : le 23 mai


L'inquiétude justifiée des lycéens


Le mouvement des lycéens traduit une inquiétude de la jeunesse de notre pays, des parents et de l’ensemble de la communauté éducative. Les suppressions de postes (350 emplois dans les Yvelines) tout comme les projets de réforme initiés par le gouvernement contribuent à aggraver plus encore les conditions d’enseignement pour la rentrée prochaine.
Ces conséquences n’épargnent pas les établissements de Saint-Germain. Illustrons le cas du lycée Jeanne d’Albret. Celui-ci a reçu les dotations horaires pour l’année 2008 - 2009. Les budgets sont réduits alors que les effectifs sont stables (595 élèves prévus en seconde, identique à la rentrée 2007). Et pourtant, un mi-temps de SES est supprimé, 5 professeurs qui partent en retraite ne seront pas remplacés (4 plein temps), le nombre d’heures allouées est réduit de 108 heures/semaine. Cette diminution s’accompagne d’un accroissement de la part des heures supplémentaires, dont la proportion sera de 12% contre 10,7% cette année. Les conséquences pour les élèves sont : une classe de seconde et une classe de terminale ES supprimées, des options avec des effectifs inférieurs à 20 élèves supprimées. Les classes de première étant déjà à effectif maximal (35 élèves), il est probable que des élèves de terminale qui redoubleront cette année devront aller le faire ailleurs. Des cours de soutien seront supprimés, des projets pédagogiques seront aussi repoussés sine die.
Les élus de Saint-Germain Solidaire réaffirment le droit à la réussite des jeunes. Nous soutenons la journée d’action nationale du 15 mai prochain. La transformation de l’École implique une toute autre dynamique pour le système éducatif et pour les métiers de l’éducation.

Pascal Lévêque, Nicole Frydman, Emmanuel Fruchard, Blandine Rhoné, conseillers municipaux de la liste Saint-Germain Solidaire.

A lire aussi nos précédents articles sur ce sujet :
La liste des blogs des établissements yvelinois mobilisés
Les conséquences sur le lycée Jeanne d'Albret
Manifestation dans le parc du Château le 5 avril
Manifestation de lycéens le 28 mars à Saint-Germain

Notre précédente tribune libre (sur la santé)

Publié dans Saint-Germain-en-Laye

Commenter cet article