Accident mortel d'un Saint-Germanois sur la N184 en forêt de Saint-Germain

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Le Parisien du 19 juin 2008

Un automobiliste tué sur la N184
La route la plus dangereuse du département a encore tué. Mardi soir, sur la N184 à hauteur de Saint-Germain-en-Laye, un homme de 21 ans, originaire de Saint-Germain-en-Laye, a trouvé la mort au volant de sa voiture. Vers 18 heures, quelques centaines de mètres après la Croix de Noailles, dans le sens Conflans - Saint-Germain, le jeune homme a perdu le contrôle de sa Volkswagen Polo. Son véhicule s'est déporté et a heurté un camion-grue arrivant en sens inverse. [...] Le conducteur a été tué sur le coup. L'enquête n'a pas permis de comprendre pourquoi il a quitté sa voie de circulation. "On sait que la vitesse n'est pas en cause" précise une source proche de l'enquête.
[...] En janvier et juillet 2007, cette route avait été le théâtre de deux accidents mortels. Cette portion de route est considérée par les services de la sécurité comme accidentogène en raison d'un trafic important et de vitesses excessives relevées.
Deux radars automatiques ont d'ailleurs été posés. La Dirif (Direction interrégionale des routes d'Ile de France) précise qu'une série d'aménagements et de mesures de sécurisation sont en cours. "L"aménagement des quatre principaux carrefours de cet axe se termine, précise le chef du secteur. Le marquage au sol a été rafraichi et, en septembre, nous allons rénover la chaussée entre Eragny (Val d'Oise) et Conflans."
Le maire de Saint-Germain estime que ces travaux de signalétique et de rénovation ne sont que du "cosmétique".
"Il faut mettre en oeuvre de vrais travaux de mise en sécurité de cet axe. Il faudrait surtout réaliser des aménagements pour éviter l'augmentation du trafic". Emmanuel Lamy a toujours plaidé en faveur du doublement de cet axe par l'A104. De l'autre côté du pont d'Achères, le maire de Conflans-Saint-Honorine, Philippe Esnol (PS), crie au complot de l'Etat contre sa ville. "Il y a une volonté de laisser pourrir la situation pour dire qu'il faut faire la A104, enrage l'édile. Combien faudra-t-il de morts pour qu'on fasse enfin de vrais travaux sur cette route."


Dans quelques jours ouvrira la Fête des Loges, qui accroit considérablement chaque année les risques d'accident du fait des nombreux piétons qui marchent de nuit sur la route et d'un stationnement anarchique (lire notre article sur ce sujet). Les quelques petits aménagements réalisés récemment (annoncés depuis octobre 2007 sur notre blog) sont totalement insuffisants et ne garantissent absolument pas la sécurité sur cette route, la plus accidentogène du département.

Nos précédents articles sur la N184 :
N184 : pourquoi tous ces drames ?
N184 : bientôt des travaux d'urgence mais pas encore de réelle requalification
Insécurité routière permanente aux abords de la Fête des Loges
L'accident mortel de juillet 2007

Publié dans Nationale 184

Commenter cet article

MagiX 21/06/2008 02:27

Ce qui est triste, c'est de savoir que la municipalité et notre député ne font pas tout pour sécuriser la route.de plus à l'approche de l'ouverture de la fête des loges, la route sera dix fois plus dangereuses, dû au stationnement anarchique qui y régnera. les gens traverserons n'importe ou, marcherons sur les bords de routes, poussetes, gamins, ados, adultes, tous seront en dangers et rien n'est fait comme on le demande depuis des années. il y'a non assistance à personne en dangers, sans aucun doute, indirectement.