Conseil municipal du 5 juin 2008 (3) : zoom sur le compte administratif 2007

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Troisième et dernière partie du compte-rendu du conseil municipal de Saint-Germain du 5 juin 2008.
Après l'article consacré à
la dissolution de la caisse des écoles, puis celui sur l'instauration d'un service minimum en cas de grève des enseignants, voici quelques éléments sur le compte administratif 2007, qui permet de juger du bilan financier de la gestion de la ville.

Le compte administratif par définition rapproche les prévisions ou autorisations inscrites au budget avec les réalisations effectives en dépenses et en recettes, et présente les résultats comptables de l'exercice.
Les recettes des activités culturelles sur l'année 2007 sont nettement inférieures au budget (-10%) et sont même en régression par rapport à 2006. Avec le tassement de la taxe profesionnelle, c'est un fait qu'il faudra particulièrement suivre sur les exercices 2008 et 2009  En effet, cette baisse de l'activité économique et de la fréquentation des manifestations culturelles reflète le manque de dynamisme de notre ville.
Il est également  intéressant de voir que toutes les remarques que la Gauche a exprimées concernant les investissements, la fiscalité et la politique d'emprunts, se retrouvent dans un excellent article  paru dans Le Point en avril dernier (cf cet article de notre blog) où le Directeur de Public Evaluation System, une agence privée de notations des collectivités territoriales, analyse les comptes de Saint-Germain-en-Laye. On y retrouve nos critiques de fond, à savoir un niveau de dépenses d'équipements limitées et une fiscalité en question. Extrait de ce rapport : « en choisissant de limiter au minimum le recours à de nouveaux emprunts, le financement important d'équipements lourds ne peut être que ponctuel. Cette contrainte hypothèque le maintien des taux d'imposition à des niveaux particulièrement bas. Malgré la limitation des dépenses de fonctionnement, la fiscalité ne représente qu'un tiers des recettes de fonctionnement. Tout nouvel effort d'équipements ne pourra faire l'économie d'une réflexion sur la fiscalité locale. Face à des investissements orientés « développement durable », la ville devra soit augmenter les impôts, soit recourir à l'endettement».
Un choix devra donc prochainement être fait par la majorité municipale si elle souhaite maintenir le niveau de services rendus aux saint-germanois.

Cet article a également été publié dans la tribune libre de l'opposition dans le Journal de Saint-Germain du 20 juin 2008.

A lire aussi :
Conseil municipal du 5 juin (1) : Dissolution de la Caisse des Ecoles
Conseil municipal du 5 juin (2) : Instauration d'un service minimum en cas de grève des enseignants
Manque de sérénité au conseil municipal de Saint-Germain

Tous nos comptes-rendus de conseils municipaux

Publié dans Conseil municipal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article