Conseil municipal du 10 juillet 2008 (2) : deux rapports sur l'élimination des déchets et la distribution d'eau potable

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Suite de notre compte-rendu du conseil municipal du 10 juillet qui fut une nouvelle fois houleux (pour la première partie, cliquez ici).

Plusieurs rapports techniques ont été examinés lors de ce conseil municipal.
Ces dossiers, au premier abord austères, sont en fait très importants pour la bonne gestion d'une ville.

Une délibération relatait l'attribution des marchés de collecte et d'évacuation des déchets. Le coût est en augmentation de 10% par rapport au marché précédent. Le maire a précisé que la société Véolia "était de loin la mieux placée, je dirai trop loin" et a évoqué  à cette occasion une "concurrence pas optimale". Visiblement, la concurrence semble faussée dans ce type de contrat ;  une difficulté que rencontrent hélas toutes les communes...

Rapport sur l'élimination des déchets à Saint-Germain-en-Laye
L'évolution du tonnage collecté est stable depuis 3 ans.
Parmi les déchets recyclés, les refus de tri sont en nette baisse (482 tonnes en 2006 à 307 tonnes en 2007). C'est bien, mais environ 13% des déchets collectés ont encore été refusés en 2007. Un effort pour mieux sensibiliser la population semble nécessaire, d'autant que le tri sélectif est beaucoup plus cher pour la collectivité que l'incinération.
Un axe d'amélioration réside dans l'augmentation du recyclage des déchets végétaux par compostage, qui n'est effectué que pour 2,2% des déchets, soit environ 1/8ème du tonnage potentiel. La moyenne de 10,7 kg/hab est seulement le tiers de la moyenne des Yvelines en 2006, et la moitié de la moyenne du
Sidru en 2007. C'est d'ailleurs le seul type de déchets pour lequel notre ville est très en retard sur l'ensemble des périmètres de comparaison, y compris l'Ile-de-France et la France entière. Ces déchets sont humides et consomment de l'énergie pour leur incinération, au lieu d'en produire. Et ce n'est pas parce que notre usine d'incinération est surdimensionnée qu'il faut réduire notre effort de tri.

Rapport annuel sur la distribution d'eau potable : des points satisfaisants mais aussi des points à surveiller
Concernant le rapport sur l'eau en 2007 à Saint-Germain-en-Laye, le Groupe Saint-Germain Solidaire a formulé six remarques :

1/ - Le contrat de délégation de 30 ans est beaucoup trop long et ne permet pas une vraie concurrence. Ce n'est pas le Conseil municipal, ni le suivant de 2014, mais le suivant du suivant qui examinera la possibilité de remettre en cause ce contrat ! Le maire a reconnu que le contrat était trop long.

2/ - Le rendement de 87 % du réseau, certes au lieu de 86 % en 2006, n'est pas un très bon résultat. Cela veut dire que nous perdons entre la distribution et la consommation 429.674 m3 d'eau (pour mémoire, les taux de rendement en 2004 ou 2005 étaient respectivement de 89 % et 88 %.

3/ - Il y a une nette amélioration et accélération dans le remplacement des branchements au plomb puisqu'ils ont été de 249 contre 119 en 2006.  Nous avions alerté le conseil municipal l'année dernière sur ce point précis (cf notre article en juillet 2007). La loi impose le renouvellement des branchements en plomb avant le 31 décembre 2013. Pour respecter cette loi, le nombre souhaitable de renouvellement par an est de l'ordre de 270. Un effort important reste donc à faire.

4/ - La politique de renouvellement des canalisations est faible. Il a été renouvelé 504 mètres de canalisations pour 102 kilomètres de canalisation à Saint-Germain (c'est d'ailleurs exactement l'objectif du délégataire qui écrivait l'année dernière qu'il s'engagerait de 2007 à 2013 à remplacer chaque année 500 mètres, et de 2014 jusqu'à 2021, l'effort passerait chaque année à un kilomètre). 

5/ - La qualité de l'eau est satisfaisante.

6/ - Enfin, concernant le prix de l'eau à Saint-Germain, il se situe dans la moyenne basse des villes environnantes. La notion du prix de l'eau est aujourd'hui très complexe et les comparaisons sont emminement difficiles à ce jour à établir. Le seul fait chiffré à retenir, c'est que le prix de l'eau moyen au m3 à 2,77 € a augmenté de + 5,7 % en 2007 par rapport à 2006 (ce qui fait en deux ans, 10 %).

A lire aussi :

Conseil municipal du 10 juillet (1) : tarif des cantines scolaires

Conseil municipal du 10 juillet : nouvelle attitude méprisante du maire de Saint-Germain

La gestion de l'eau à Saint-Germain : peut mieux faire

Tous nos comptes-rendus de conseils municipaux

Publié dans Conseil municipal

Commenter cet article