Tangentielle Ouest : les grandes manoeuvres ont commencé !

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Le Journal de Saint-Germain a publié dans son numéro du 5 septembre un article sur le projet de prolongement de la ligne Grande Ceinture ouest (GCO) dite Tangentielle Ouest. En effet la région Ile de France et le département des Yvelines avaient conjointement annoncé en début d'année qu'ils mettraient chacun 100 millions d'euros dans cet investissement.

Depuis, il semble que beaucoup d'élus cherchent à tirer le meilleur parti de ce projet pour leur commune. Fort bien, pourvu que ces interventions aillent également dans le sens de l'intérêt général des Yvelinois. Le projet tel qu'il est présenté dans le Journal de Saint-Germain nous laisse des doutes sur ce dernier point. Alors que la concertation commence à peine, le maire de Saint-Germain soumet même au prochain conseil municipal (18 septembre) une motion de soutien à un parcours spécifique pour relier les deux gares de Saint Germain (Grande ceinture et RER A) ! A quoi sert la concertation si le maire a déjà décidé dans le détail du projet qu'il soutiendra ?

Une réunion de commission un brin surréaliste

Mardi 9 septembre a eu lieu une réunion de commission, qui réunissait l'ensemble du conseil municipal de Saint-Germain et un représentant du Stif (Syndicat des Transports d'Ile de France).

En introduction de cette réunion une série de transparents a été présentée aux élus, qui montrait les grandes lignes du projet, avec description des deux variantes de connexion à Saint-Germain entre les gares de grande ceinture et du RER A. L'essentiel de la présentation concernait le détail de ces deux tracés, avec de multiples variantes.

Nous avons posé quelques questions simples :

· Quel trafic voyageur est estimé, notamment sur le tronçon Saint-Germain Grande Ceinture / Saint-Germain RER ?

o Réponse du Stif : Le Stif ne sait pas.

o Notre commentaire : Cette réponse est très étonnante car c'est un point crucial, surtout après l'énorme erreur de prévision de trafic faite sur le premier tronçon de la ligne Grande Ceinture (GC) ! A-t-on peur de découvrir que la connexion avec Saint-Germain RER est inutile, car la ligne Grande Ceinture ouest aura déjà 4 correspondances avec des lignes radiales ?

En effet, très peu de voyageurs de la ligne GCO souhaiteront rejoindre la gare de RER A de Saint-Germain, car ils disposent déjà de liaisons directes vers Paris et La Défense. C'est le cas des habitants d'Achères, de Poissy et de toute la ligne au sud à partir de Saint-Nom-la-Bretêche. Il est tout à fait inhabituel qu'un projet de cette ampleur ne comporte aucune indication de trafic prévisionnel. Dans ces conditions, nous nous interrogeons sur l'utilité du tronçon Saint-Germain Grande Ceinture - Saint-Germain RER A dont le coût est estimé actuellement, hors matériel roulant, à 52 millions d'euros ! Ce coût nous semble exorbitant au regard d'un trafic voyageur inconnu et probablement faible.

· Pourquoi la ligne ne va-t-elle pas jusqu'à Versailles Chantiers ?

o Réponse du Stif : Le coût est excessif, 200 millions d'euros de Saint-Cyr à Versailles - Chantiers, et 333 millions d'euros d'Achères à Versailles.

o Notre commentaire : Cette estimation nous paraît devoir être approfondie. En effet l'atelier de Versailles Matelots est un des sites possible pour l'entretien du matériel roulant. Or ce site se trouve le long du RER C, donc accessible depuis Versailles - Chantiers. D'ailleurs une visite sur Google Earth montre que la ligne ferrée existe toujours entre Saint-Cyr et Versailles - Chantiers, et ne compte aucun riverain. Sans rentrer ici dans des aspects techniques, nous comprenons qu'il puisse y avoir des difficultés d'insertion au trafic sur la ligne C existante (cisaillement), mais nous pensons qu'il faut creuser cette solution plus en détail. D'autant plus qu'il faut se souvenir qu'avant la réouverture de la ligne GC, les maires des communes traversées ne voulaient pas de trafic de fret. Ne voudrait-on pas limiter la réouverture à Saint-Cyr pour empêcher tout trafic fret sur cette ligne ?

· Si la ligne GCO a trois terminus (Saint-Cyr, Saint-Germain RER et Achères-Ville), quels services seraient assurés et avec quelles fréquences?

o Réponse du Stif : Saint-Cyr / Achères et Saint-Cyr / Saint-Germain RER. La fréquence prévue est d'un train toutes les 10 minutes sur chaque ligne, de 6 h à 22 h.

o Notre commentaire : Ainsi la liaison Achères / Saint-Germain RER ne serait pas assurée et les voyageurs qui viendraient du nord pour aller à Saint-Germain RER A devraient changer à Saint-Germain GC ! La fréquence entre Achères et Saint-Germain Grande Ceinture serait donc deux fois moindre que celle de Saint-Cyr à Saint-Germain Grande Ceinture. Que dirions-nous à Saint-Germain si une autre ville du parcours déviait vers son centre ville la moitié des trains ?

Une pseudo concertation manipulatrice

Ce projet nous semble mené en dépit du bon sens. On a décidé d'un matériel - le tram train - avant de savoir quel parcours est le plus pertinent. En effet, pourquoi faudrait-il changer le matériel roulant mis en service en 2004 et donc pratiquement pas amorti ? Nous n'avons rien contre les tram-trains, mais ce n'est pas parce qu'ils sont actuellement à la mode qu'il faut automatiquement s'orienter vers cette solution. Dans le cadre de la concertation qui commence, il nous paraît important de décrire les deux options (train ou tram-train), avec leurs avantages et inconvénients respectifs. D'autant plus que le tracé de GCO n'est pas entièrement urbain, loin de là.

Revenons au parcours. Les deux variantes de tracé vers Saint-Germain RER A présentées constituent un détail à l'échelle de ce projet régional. Au contraire les vraies questions concernent le prolongement jusqu'à Versailles ou jusqu'à Cergy (sans correspondance). Ces questions sont escamotées dans les informations qui seront présentées lors de la concertation.

Enfin, seulement la moitié sud du projet nous sera présentée pour l'instant. La moitié nord sera l'objet d'une concertation début 2009. Or le budget est global, et la population devrait, à nos yeux, être consultée sur l'ensemble du projet. Comment nous exprimer sur la partie sud si on ne sait pas quel projet nous sera proposé pour la partie nord ?

Pour nous, la concertation initiale en début de projet doit être ouverte et est l'occasion d'une réflexion collective, où toutes les alternatives doivent être examinées afin qu'émerge la meilleure solution.

Conclusion

La priorité nous semble d'offrir enfin une alternative viable aux axes routiers saturés en semaine (RN 184, RN 186 et A 12). Dans cette optique, la facilité des jonctions avec Cergy, Versailles et Saint-Quentin est plus importante que les besoins de déplacements à l'intérieur de Saint-Germain, qui sont bien réels mais qui peuvent trouver d'autres solutions beaucoup moins coûteuses.

Nous pensons que les choix proposés dans le cadre de la concertation sont trop restreints.

Vous aussi, n'hésitez pas à exprimer toutes vos interrogations dans le cadre de la concertation qui commence le 15 septembre au centre administratif. A cet égard la réunion publique qui aura lieu le 17 septembre à la salle Jacques Tati paraît importante.

Vos suggestions sont également les bienvenues par mel à ps.saintgermain@gmail.com ou dans les commentaires ci-dessous.

Nous consacrerons prochainement d'autres articles à ce sujet primordial pour les déplacements des Yvelinois.

Publié dans Tangentielle Ouest

Commenter cet article