Curieuse conception de la démocratie pour E. Lamy...

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Selon les propos de M. Lamy lors du Conseil municipal du 9 mars dernier, les élus de l’opposition ne sont pas les bienvenus aux Conseils de quartiers de la Ville ! Curieuse conception de la démocratie...

Le maire a expliqué que Jean Laurent, conseiller municipal socialiste, n'avait pas été invité au conseil de quartier du Bel-Air et n'avait donc pas à y être présent...!

Face à cette déclaration, un échange verbal vigoureux s'en est suivi et les élus de Gauche (PS, Verts et PC) ont quitté la séance.

Il est loin le temps où M. Lamy déclarait :  « Venez dialoguer dans les conseils de quartiers » ( Journal de Saint Germain n°386 du 20 avril 2001 !).

Prétendre que l’élu ne doit être invité que dans le quartier où il réside est une stupidité. Un élu se doit d’être à l’écoute de tous ses concitoyens et pour cela il doit pouvoir se rendre dans tous les conseils de quartiers. Or, M. le Maire les interdit aux conseillers d’opposition !

Cette volonté du maire de ne pas nous autoriser à assister à ces conseils de quartier est une nouvelle atteinte à la démocratie dont il est coutumier depuis le début de son mandat :

-         Refus pendant plusieurs mois d’appliquer la loi de février 2002 sur l’ouverture de son journal à l’opposition,

-          Règlement intérieur du Conseil municipal lui permettant de limiter à 5 minutes la prise de parole de l’opposition,

-          Déclaration du Maire demandant à l'opposition de ne pas lire l'intervention préparée à la suite d'un rapport présenté au Conseil municipal,

-         Interdiction de distribuer des tracts sur le marché en dehors des périodes électorales,

-          Interdiction de nous réunir dans les salles des centres socio-culturels,

-          Distribution à la population, par le biais du Journal de Saint-Germain, d’une brochure sur le bilan du maire sans que l’opposition ait été autorisée à y avoir ses libres propos,

-         Réponse systématique du maire à nos articles dans les  libres propos du même journal (le fameux "Vous avez droit à une information exacte...").

Notre conception de la démocratie locale est de faire en sorte que chaque Saint-Germanois se sente un citoyen respecté et respectueux, un citoyen responsable et solidaire et, pour cela il faut que ces conseils de quartiers soient ouverts à tous, comme c’est le cas pour les Conseils municipaux. 

Nous proposons des conseils de quartiers composés de membres représentant réellement les forces vives de ces quartiers, et dotés d’enveloppes financières.

Nous proposons la création d’ateliers qui permettent aux Saint-Germanois de faire connaître très en amont leurs idées :   sur la création d’une crèche,  l’aménagement d’une place, un plan de transports urbains, etc…

Chacun doit pouvoir se faire entendre là où il vit :

- Les parents dans les conseils de crèches,

- Les locataires auprès des bailleurs,

- Les usagers des services publics (exemple : les malades à l’hôpital, les usagers dans les transports en commun…), etc...

 Dans tous les cas, il faut faire en sorte d’aider aussi ceux qui ne parlent jamais, les plus exclus, les plus en difficulté, à s’exprimer en partenariat avec les associations.

  La démocratie à Saint-Germain a encore des progrès à faire pendant le mandat de M. Lamy...

« Les voix qui comptent le plus sont celles que l’on n’entend pas. »  

Publié dans Conseil municipal

Commenter cet article