Tangentielle ouest : retour sur la réunion publique à Saint-Germain le 17 septembre (1)

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Mercredi 17 septembre avait lieu à Saint-Germain une réunion publique d'informations, organisée par le STIF, consacrée au projet de ligne ferroviaire dite Tangentielle Ouest (Achères - Saint-Cyr). Pour une première présentation du projet, voir notre article du 14 septembre.
Force est de constater que cette réunion fut décevante. Pas en terme de participation puisque la salle Jacques Tati était pleine. Mais la présentation et les réponses des organisateurs (STIF, SNCF, RFF) furent nettement insuffisantes et beaucoup de spectateurs sont sortis frustrés par l'absence de réponses précises, et peu convaincus de la pertinence de l'antenne Saint-Germain Grande Ceinture -  Saint-Germain RER.

-> Les estimations de trafic
Malgré de nombreuses demandes, les intervenants n'ont pu donner d'estimations de trafic actualisées, pourtant la base de tout projet d'infrastructures. "Les études sont en cours", parait-il. Pourquoi cette "concertation" alors, où toutes les décisions semblent prises? A plusieurs reprises, le représentant du STIF a affirmé "vouloir être très prudent" au sujet des prévisions de trafic. Sans doute les estimations fantaisistes données lors de la réouverture de la ligne Saint-Germain - Noisy le Roi, soit 10.000 voyageurs par jour (4 ans après, on arrive péniblement à 1.600 voyageurs par jour...), ont refroidi certains experts...

-> La desserte des différentes villes
A la question de savoir quelle desserte il y aurait entre Saint-Cyr et Achères d'une part et Saint-Cyr et Saint-Germain RER d'autre part, il a été répondu que cela n'avait pas encore été étudié. Ce qui est faux ! Lors d'une réunion quelques jours avant entre les élus saint-germanois et le STIF, les documents présentés expliquaient qu'au départ de Saint-Cyr, un train sur 2 irait à Achères et un sur 2 irait à Saint-Germain RER. Soit une desserte Saint-Germain Grande-Ceinture - Achères deux fois moins importante que sur le tracé Saint-Cyr - Saint-Germain Grande Ceinture. Alors que l'essentiel des emplois et de la population est situé au nord de Saint-Germain... Pourquoi ne pas donner tous les éléments à la population?

L'argument principal qui a été donné en faveur du tram-train (ce nouveau matériel qui va remplacer les trains actuels, voir notre article) est qu'il permet d'aller "chercher du trafic" en centre ville (à Saint-Germain RER et Saint-Cyr RER et peut-être à Poissy), cela a été dit plusieurs fois au cours de la réunion. Reste un coût (hors matériel roulant) d'environ 52 millions d'euros pour faire 2.7 km entre les 2 gares de Saint-Germain, sans que l'on connaisse le trafic estimé... Ce coût énorme représente près du quart du coût du projet global !

Quelques précisions et informations importantes ont toutefois été apportées lors de cette réunion.

-> Au sujet du fret sur la ligne
Les représentants de la SNCF et de Réseau Ferré de France (qui gère les infrastructures) ont précisé que l'utilisation d'un tram-train n'empêcherait pas la circulation de trains de fret sur la ligne Achères - Saint-Cyr. La ligne serait considérée comme itinéraire de secours et des trains légers de fret pourraient y circuler. Une de nos inquiétudes - l'impossibilité d'utiliser cette ligne pour le fret - semble donc levée.

-> La desserte de Cergy et Versailles
Dans notre précédent article consacré à la Tangentielle Ouest, nous nous interrogions sur les raisons de ce trajet a minima (Achères - Saint-Cyr) et sur l'importance de rejoindre Cergy au nord et Versailles au sud, deux importants bassins d'emploi et de population.
Les intervenants ont indiqué qu'il n'y a pas d'impossibilité technique à rejoindre ces deux villes, même si le coût vers Versailles Chantiers serait important (150 à 200 millions environ, à comparer toutefois avec le coût de l'antenne saint-germanoise, d'un coût très important également et d'une pertinence sans doute bien moindre).
La raison de l'arrêt de la ligne à Achères a été donnée par Maurice Solignac, conseiller général UMP des Yvelines et adjoint à Saint-Germain, qui représentait le conseil général des Yvelines. En substance, M. Solignac a expliqué que notre département étant un des financeurs (pour rappel, à hauteur de 100 millions d'euros), celui-ci ne va pas financer des trains allant au-delà des Yvelines... Mais, selon lui, "la porte n'est pas fermée au-delà d'Achères et de Versailles".
Un accord financier avec le conseil général du Val d'Oise pourrait donc permettre une desserte dès l'inauguration vers Cergy, ce qui assurerait le succès et la rentabilité de ce projet. Mais M. Solignac n'a pas évoqué de discussion avec le département du Val d'Oise.

Dans un second article, retrouvez la 2e partie du compte-rendu de cette réunion publique, en particulier les points d'interrogation non résolus.

A lire aussi :
Tangentielle Ouest : les grandes manoeuvres ont commencé
Le site de la Tangentielle Ouest

Publié dans Tangentielle Ouest

Commenter cet article