Le maire de Saint-Germain ne veut pas du TASER pour la police municipale

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Les polices municipales peuvent désormais s'équiper du fameux Taser X26, le pistolet à impulsions électriques, depuis le 22 septembre 2008. Dix communes en France, dont six en région parisienne (Le Raincy, Emerainville, Etampes, Levallois-Perret, Claye-Souilly, Rueil-Malmaison), en ont fait la demande.
Rappelons que cette arme envoie une décharge de 50.000 volts et bloque le système nerveux pendant plusieurs secondes. Son utilisation est très controversée en raison de la douleur qu'elle occasionne et d'une utilisation de plus en plus généralisée qui occasionne parfois des drames. (Pour plus de détails, voir cet article). Fin novembre 2007, le comité de l'ONU contre la torture a estimé que l'utilisation du Taser constitue "une forme de torture" et "peut même provoquer la mort".
Nous avions déjà présenté cette arme sur notre blog en novembre 2006 (voir notre article).

Interrogé par le Courrier des Yvelines, le maire UMP de Saint-Germain a décidé de ne pas en doter la police municipale et a déclaré : "La police municipale n'est pas là pour créer un rapport de force avec la population. Le Taser est une arme dangereuse dont l'utilisation n'est pas justifiée à Saint-Germain-en-Laye".

Nous nous félicitons de cette prise de position claire. Mais nous rappelons toutefois que le maire de Saint-Germain a décidé début 2007 d'équiper la brigade de nuit de la police municipale avec des flash-balls,  une information que nous avions révélé sur notre blog en décembre 2006. Cette décision avait déclenché la polémique dans notre ville. En effet, cette arme contribue précisément à "créer un rapport de force avec la population"...

A lire aussi sur notre blog:
TASER : l'arme scandaleuse
Polémique sur les flash-balls à Saint-Germain
Polémique sur les flash-balls à Saint-Germain (suite)
La police municipale de Saint-Germain patrouillera jusqu'à 4 heures du matin
Le maire de Saint-Germain refuse d'évoquer les flash-balls en conseil municipal

Publié dans Saint-Germain-en-Laye

Commenter cet article