Sidru : Dernière minute : la valeur de marché des swaps enfin révélée aux élus des 15 communes !

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Les événements s'accélèrent au Sidru. Cette semaine, après plusieurs mentions dans les médias, la question cruciale de la transparence de la valeur de marché a été enfin tranchée.
Jeudi soir en réunion de conseil municipal à Saint-Germain-en-Laye, après la présentation du rapport annuel du Sidru par son président (également maire de Saint-Germain,), Pascal Lévêque, conseiller municipal PS, a rappelé les critiques faites par l'opposition de gauche depuis 2006, et notamment la prise de risque excessive et l'opacité qui entoure la gestion de la dette du Sidru : « [...] Une année plus tard, vous persistez à ne pas vouloir révéler le coût d'annulation des swaps,  que nous évaluions fin août à environ 20 millions d'€ ».
Après la parution de plusieurs articles, notamment dans Le Monde et, hier dans 20 minutes, et la diffusion de ce dossier sur France Info et Radio Bleue, ainsi que les interventions répétées de plusieurs élus, le voile a enfin été levé par le président du Sidru sur l'ampleur des pertes latentes : au cours de la réunion du Comité du syndicat, qui avait lieu vendredi soir à 18h, le président du Sidru a annoncé que la valeur de marché des swaps se montait fin août à une valeur négative « d'environ 20 millions d'euros ».
Outre cette révélation qui confirme la pertinence de notre évaluation, si durement critiquée jeudi soir en conseil municipal et à nouveau vendredi soir en réunion de Comité syndical, M. Lamy a ainsi confirmé que les pertes latentes sont très importantes ; puisque les flux financiers positifs cumulés se montent à environ 6 millions d'euros, la perte nette est de 20 - 6 = 14 millions d'euros. Rappelons que la dette se monte à 42 millions d'euros. Les pertes latentes en représentaient donc un tiers fin août. Selon nos calculs la perte est encore supérieure à fin septembre. Une note à ce sujet sera postée dans quelques jours sur ce blog.

Pour plus d'informations :
Le Sidru, fiascos en série : Un échec industriel, juillet 2007
Une gestion de dette hasardeuse, juillet 2007
Les swaps à formule sur taux de change, octobre 2007
Deux vidéos pour comprendre, janvier 2008
Des membres du Comité veulent connaître la valeur des swaps, juin 2008

La liste de tous nos articles sur le Sidru

Commenter cet article

Thierry 20/10/2008 00:30

Force est de constater que, si nous en savons un peu plus sur ce qui se trame dans ce "syndicat de communes" qui gère le traitement des ordures de notre région (le SIDRU), ce n'est certainement pas grâce à la majorité municipale de St Germain; laquelle se réfugie derrière le rideau de fumée habituel, en ne voyant là que des malfaisances de ses opposants, ce qui lui permet de se soustraire à bon compte de son devoir de transparence.
Dans le cadre le leur mandat, et de leur devoir de contrôle de l’exécutif local, il a fallu que les élus socialistes de St Germain, mènent à bien un énorme travail d’investigation, pour nous soyons enfin éclairés sur les méthodes de gestion financière (pour le moins discutables) des responsablesdu SIDRU (sous l’autorité du maire de St Germain).
Pour ceux qui ont assisté au dernier conseil municipal du 16/10, il est évident que l'actuel maire de St Germain est en difficulté sur ce dossier. Il 'empêtre dans ses contradictions en nous affirmant qu’il n’y a aucune erreur de gestion, pour ensuite nous laisser entendre qu’une augmentation n’était pas à exclure pour les contribuables.
De manière pour le moins paradoxale, ce maire nie les pertes maintenant parfaitement établies par les élus socialistes, et fait passer cette opération pour un risque normal qui est sans conséquences pour la collectivité. Manifestement sur la défensive, il se permet de personnaliser ce débat en mettant en cause des élus de l'opposition ; lesquels, font pourtant l'effort de s'en tenir aux faits, et font preuve d'une dignité dont Mr Lamy ferait bien de s'inspirer.
Sans crainte du ridicule, Mr Lamy s’absout à l’avance de toute responsabilités en arguant que d’autres grandes communes ont à déplorer les mêmes pertes au nom des mêmes risques financiers. Je doute que les habitants de St germain apprécient une telle démonstration d’opacité et de mépris à leur égard.
On peut tout de même s’étonner de tant de désinvolture, avec les deniers publics qui sont sous la responsabilité de l’actuel Maire de St germain en laye ; sachant que l’on parle d’une perte considérable de 20 Millions d’Euros ; due au simple fait de placements hasardeux sur les marchés financiers.