Emmanuel Lamy nous lit !

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Quelle excellente publicité pour les Socialistes que celle donnée par Emmanuel Lamy dans sa tribune libre dans le dernier Journal de Saint-Germain.

Celle-ci s'intitule "Saint-Germain solidaire". Le thème de cette tribune est  la politique municipale du logement.

Assurément, il s'agit d'une réponse au 4e numéro du journal des Socialistes saint-germanois intitulé "Saint-Germain Solidaire" (tiens, tiens..) et dont la première page était consacrée à ... "La galère du logement"...

Ainsi donc, M. le Maire, comme beaucoup de Saint-Germanois, nous lit et a même jugé bon de devoir défendre sa politique. Il avait fait de même, sans nous citer bien sûr, il y a quelques mois, en consacrant un important dossier dans le Journal de Saint-Germain à la question de l'eau dans notre ville. Nous nous interrogions en effet dans notre précédent numéro sur les prix excessifs de l'eau à Saint-Germain. Un article repris d'ailleurs en Une par le Courrier des Yvelines (n° 3158 du 21/12/2005).

Examinons les termes de l'article de M. Lamy.

Il reconnaît la difficulté de se loger dans notre ville en raison des prix excessifs de la location et de l'acquisition. Pour lui, toutes les réponses à ces problèmes se trouvent dans son Plan Local d'Urbanisme (PLU). Or, si la municipalité va bien inclure 20% de logements sociaux  dans les nouveaux programmes immobiliers, un simple calcul mathématique permet d'affirmer que cela ne permettra pas de rattraper le retard de la ville. La loi Solidarité et Renouvellement Urbain (dite loi SRU) fait en effet obligation, dans son article 55,  d'un minimum de 20% de logements sociaux sur l'ensemble du parc immobilier. Or, Saint-Germain n'a pour le moment que 17% environ de logements sociaux (soit 83% à staut privé) et il faudrait au moins 25% de logements sociaux dans les nouvelles constructions pour rattraper ce retard...

Double langage...

Encore faudrait-il que l'UMP ne tente pas de remettre en cause cette importante mesure qui permet de compenser la spéculation immobilière et de répondre à cette "galère du logement"... Après les députés UMP en janvier, les sénateurs UMP ont en effet tenté cette semaine d'intégrer dans ce chiffre de 20% les habitations en accession à la propriété (par nature privées), ce qui aurait permis à de nombreuses communes de n'avoir à faire aucun effort. Heureusement, les sénateurs de gauche, rejoints par les sénateurs UDF et 2 sénateurs UMP, ont réussi à repousser cette manoeuvre assez lamentable. Rappelons que le Président de la République, au lendemain des émeutes ubaines de l'automne, s'était engagé à "sauvegarder l'article 55 de la loi SRU". On peut ainsi s'interroger sur le crédit des élus UMP...

Après avoir qualifié dans le passé en Conseil municipal cette loi de "stalinienne",  la lecture de notre journal semble avoir convaincu M. Lamy de la nécessité du logement social, ce dont nous ne pouvons que nous féliciter.  Espérons que cette récente conversion sera suivie de résultats concrets...


Si vous souhaitez recevoir notre journal, n'hésitez pas à nous le demander en nous adressant un courriel.

Publié dans Saint-Germain-en-Laye

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article