Le député Lassale gagne son combat

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Après 39 jours de grève de la faim et 21 kilos perdus, le député UDF Jean Lassale a mis un terme à son jeûne après avoir réussi à faire revenir la multinationale Toyal sur sa décision. Celle-ci restera dans le village d'Accous où elle réalisera les investissements prévus et ne délocalisera pas à Lacq la seule activité industrielle du canton.

La tenacité de cet élu a payé. A coup sûr, il a gagné l'estime de ses administrés. On ne peut que saluer le courage d'un homme qui a mis sa santé en danger (car des séquelles sont très possibles) au nom de ses idées.

Mais cette affaire révèle aussi l'impuissance des hommes politiques face aux multinationales et au libéralisme sauvage. Car le député Lassalle n'en est arrivé à cette extrémité que parce que tous les autres moyens avaient échoué. Après les crises des banlieues et celle du CPE, il est grand temps que les hommes politiques se remettent à l'écoute de leur concitoyens. Assurément, son geste révèle la faiblesse du politique face à la mondialisation .

A noter malheusement, pathétique s'il en est, l'écoeurante compétition entre Villepin et Sarkozy pour faire savoir qui est le responsable du dénouement de cette affaire. Ils auront pourtant attendu la dernière extrémité pour s'impliquer lorsqu'il a été clair que Jean Lassale ne cèderait pas et que sa vie était désormais en danger...

Publié dans Politique nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article