A104 : notre avis sur la soirée du 3 mai

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Le débat sur le prolongement éventuel de l'A104 de Cergy à Orgeval s'est arrêté le 3 mai à Saint-Germain. La réunion se tenait au théâtre Alexandre Dumas et a accueilli environ 700 personnes.

Après l'incident avec la police municipale voulant nous empêcher de distribuer nos tracts (un comble pour un débat public...!), nous nous sommes rapidement rendus compte que le maire avait fait venir en nombre ses amis politiques. Seules 50 à 100 personnes n'étaient pas des supporters du maire.

Emmanuel Lamy est intervenu pour défendre le tracé rouge, suivi d'une ribambelle d'élus locaux UMP : trois députés (P. Morange, J. Masdeu-Arus, J. Myard, pourtant pas concerné par l'A104), un sénateur (A. Gournac), un conseiller général (M. Solignac), deux conseillères régionales (R. Cros, S. Jaunet), sans compter les associations proches de la mairie. Tous ont défendu le tracé rouge, pourtant le plus urbanisé, et se sont vigoureusement autoproclamés les défenseurs de la forêt.

Pour l'anecdote, Pierre Morange, député de notre circonscription, a fait une courte intervention pour défendre le prolongement de l'A104, précisant qu'il devrait rapidement partir en raison de l'examen d'un projet de loi « important » à l'Assemblée (celui sur l'immigration). Il est finalement resté toute la soirée qui s'est pourtant finie fort tard. Sans doute le projet de loi n'était-il pas aussi « important » à ses yeux...

La réunion semblait donc bien « cadenassée » par le maire, comme il l'avait d'ailleurs annoncé quelques jours plus tôt dans une réunion de quartier. Pas question de se faire chahuter dans sa ville par les opposants à l'autoroute, cela aurait fait mauvais genre, surtout quand on se veut le « sauveur » de la forêt, à l'image d'un Michel Péricard en son temps...

Les Socialistes de Saint-Germain ont quand même réussi à intervenir et à exprimer un son de cloche assez différent du très égoïste « oui à l'autoroute mais pas dans notre forêt »...

Nous sommes allés demander aux organisateurs du débat un temps de parole. « Ah mais vous n'êtes pas prévus, qui êtes vous? ». Curieuse conception du débat où seuls les notables peuvent parler et pas l'opposition municipale... La Commission Particulière de Débat Publique (CPDP) a toutefois bien voulu nous faire une place, et nous les en remercions.

Vous pouvez retrouver le texte de l'intervention des Socialistes de Saint-Germain sur le site de la CPDP, ainsi que le tract que nous avons distribué à tous les participants. Dans quelques jours figurera sur ce même site le compte-rendu exhaustif de cette réunion.

Par ailleurs, le Courrier des Yvelines daté du 10 mai relate sur 2 pages cette soirée et expose la position des Socialistes, déjà donnée sur ce blog et résumée par le Courrier du titre « Pour les Socialistes, le train comme alternative à la Francilienne ».

Dans le Journal de Saint-Germain daté du 12 mai, la majorité municipale a fait un compte-rendu particulièrement partial de cette soirée puisque ne figure aucune mention des interventions des opposants à l'autoroute (PS et Verts, entre autres). Pire, page 9, il est indiqué que « Emmanuel Lamy a rappelé que le conseil municipal de Saint-Germain-en-Laye avait voté [...] à l'unanimité, moins quatre abstentions de l'opposition, en faveur du tracé rouge ». C'est un mensonge! En effet, M. Lamy n'a justement pas cité le vote des 4 élus de gauche lors de cette soirée, parlant d'une délibération « adoptée à l'unanimité » et nous avons dû faire cette rectification importante à la tribune, qui figurera dans le compte-rendu exhaustif sur le site de la CPDP.

D'après les échos d'observateurs indépendants, les arguments concrets et argumentés des Socialistes sur l'inanité d'une arrivée de l'A104 à Orgeval sur une A13 saturée (et à 2x2 voies seulement dans la forêt de Marly) et l'incidence du péage sur le futur trafic, semblent avoir ébranlé certaines convictions.

Espérons que les membres de la Commission organisatrice du débat sauront entendre ces observations, fortement partagées dans d'autres communes, et défendre avec nous la nécessaire réouverture de la Tangentielle Ouest, seule alternative au tout-voiture sur le trajet Cergy-Versailles. Car à force de trop plaider pour l'autoroute, les élus UMP prennent le grave risque de voir les budgets réservés au ferroviaire être affectés à d'autres projets en Ile-de-France. Vous les entendrez bientôt se plaindre d'une prétendue rétorsion politique de la majorité régionale de Gauche...

Il est encore temps de se battre avec nous pour une alternative ferroviaire au prolongement de l'A104. Exprimez-vous en donnant votre avis sur le site du débat sur le prolongement de l'A104.

Publié dans A104

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article