La navette pré-électorale du maire de Saint-Germain fait un bide

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Vous souvenez-vous de la couverture du Journal de Saint-Germain du 18 janvier 2008 ? [pdf, 1.75Mo] Elle proclamait à quelques semaines des élections municipales : "Centre hospitalier intercommunal :  un bus direct entre Saint-Germain et Poissy".

Hélas, les élections passées, cette déclaration a été vite oubliée !
La fréquentation est tellement faible que la majorité municipale a décidé de supprimer la navette du matin, lors du conseil municipal du 5 février 2009, pour ne conserver que l'unique rotation de l'après-midi.

C'était attendu : des usagers nous ont fait remarqué qu'il était difficile de faire coïncider les horaires de bus avec un rendez-vous médical, et encore plus difficile de revenir avec la navette. Cette liaison point à point peu fréquente, mal connue et manifestement mal conçue n'a pas trouvé son public.

Vos élu(e)s de gauche ont décidé de voter en faveur de cette délibération car on ne peut prolonger indéfiniment un service de transport sans fréquentation.
Cependant, supprimer la navette du matin ne suffit pas. Il convient d'intégrer l'hôpital dans un schéma de déplacement plus large, soit avec Chambourcy, soit avec Poissy. Car si la solution était mauvaise, le besoin demeure.


Tous articles sur les dossiers municipaux sont à lire dans la catégorie Conseil municipal.

Publié dans Conseil municipal

Commenter cet article