La municipalité de Saint-Germain crée une Taxe de séjour : 10,40 € pour les pauvres, 1,50 € pour les riches

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

La majorité municipale UMP de Saint-Germain a décidé de créer une nouvelle taxe, perçue sur les nuitées d'hôtel. Cette taxe de séjour varie d'un montant de 0,40 € la nuit pour un hôtel sans étoile à 1,50 € pour un hôtel 4 ou 5 étoiles. Le revenu correspondant servira à faire la promotion de la ville de Saint-Germain auprès des professionnels du tourisme.

Elu(e)s de Gauche, nous sommes généralement favorables l'impôt, à condition qu'il soit bien utilisé et perçu de manière équitable. Pourtant cette taxe nouvelle nous laisse très sceptiques et nous avons voté contre cette délibération au conseil municipal du 5 février.

Tout d'abord cette taxe est très peu progressive. Examinons les deux exemples extrêmes. La chambre (en fait une suite) la plus chère de Saint-Germain est sans surprise au Pavillon Henri IV (390 € la nuit). Mais savez-vous que la chambre d'hôtel la moins chère de Saint-Germain est à 14,76 € ? Plus exactement le forfait mensuel de l'hôtel le moins cher de Saint-Germain est de 443 € le mois. Cet hébergement est principalement utilisé par des personnes en grande précarité.

Quelle taxe paieront respectivement les clients de ces deux établissements ?
Pour une nuit dans une suite à 390 €, la taxe est de 1,50 €, soit 0,38 %
Pour 26 nuits à 14,76 €, soit 384 €, la taxe est de 10,40 €, soit 2,71 % !
Pour deux services de la même valeur, le client aisé paiera 7 fois moins de taxe que le client très modeste ! Aucun impôt n'est aussi inéquitable.

D'autre part, pourquoi faire porter aux seuls hôteliers le coût de la promotion de Saint-Germain, qui profitera également aux restaurateurs et aux autres commerces ? Et surtout, pourquoi ajouter une taxe nouvelle, avec son lot de règles, de niches (5 pour commencer), de bordereau de déclaration et de vérification, alors qu'il aurait été si simple d'augmenter la Taxe Professionnelle (ou ce qui la remplacera si M. Sarkozy concrétise son intention déclarée de la supprimer) d'une fraction de pourcent ? D'autant plus que la base de la taxe professionnelle, malgré tous ses défauts, est socialement plus équitable que cette nouvelle taxe.

Dernière précision : Nous avons contacté tous les hôtels de Saint-Germain pour préparer le conseil. C'est assez facile, il n'y en a que 7 dans les Pages Jaunes. Sur ces 7, seuls 5 avaient été prévenus de cette taxe par la mairie. Comme par hasard les 5 plus chics. A part un établissement qui a refusé de s'exprimer, tous les hôteliers sont opposés à cette mesure. Il sont tous favorables à ce que la Taxe Professionnelle soit légèrement augmentée. Pourtant la note de synthèse présentée en conseil municipal précisait : « La taxe de séjour est perçue au profit de l'Office municipal de tourisme (OMT) directement auprès des touristes par le logeur. Soucieux de faire progresser leur taux de fréquentation, les logeurs professionnels de Saint-Germain-en-Laye sont désormais convaincus de l'intérêt de développer les actions de promotion de la destination Saint-Germain-en-Laye. »

En conclusion, cette taxe va coûter cher à gérer et favorise les classes sociales les plus aisées. Normal, puisque la majorité municipale souhaite « renforcer l'image «haut de gamme » de la ville ». De plus elle a été adoptée à l'issue d'une ‘concertation' bâclée et présentée aux élus de manière biaisée.

Emmanuel Fruchard, conseiller municipal PS


A lire aussi nos autres articles sur le conseil municipal du 5 février :

La navette pré-électorale du maire de Saint-Germain fait un bide

Passeport biométrique : hausse de prix et Etat sécuritaire

Publié dans Conseil municipal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Emmanuel Fruchard 10/05/2009 21:06

Remarque : un commentaire sur ce dossier a été mis à cette adresse :http://ps.saintgermain.over-blog.org/article-30292687-6.html#anchorComment