Conseil municipal de Saint-Germain : la gauche dénonce les manipulations du maire

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Le conseil municipal du 1er juin examinait, entre autre, le compte administratif 2005. L'occasion pour une opposition de juger de la sincérité des comptes du budget de la ville et des orientations politiques de la majorité municipale.

Dans son édition du 7 juin, Le Parisien fait un bref compte-rendu de cette réunion, que nous reproduisons dans son intégralité ci-dessous.

Saint-Germain-en-Laye
La gauche dénonce les manipulations du maire
« Vous sous-estimez les recettes de la ville! » C'est le message lancé à Emmanuel Lamy, le maire UMP de Saint-Germain-en-Laye, par les socialistes de la commune, lors du dernier conseil municipal.
En clair, la gauche, par la voix du conseiller municipal Jean Laurent, accuse le maire de sous-estimer lors des prévisions de budget, les recettes de l'année à venir.
Du coup, en fin d'année, les excédents sont plus importants que prévus et le maire peut se vanter d'une gestion rigoureuse. Pour les socialistes, ce n'est donc plus « un budget sincère ».
« En décembre, les bases (NDLR : des coefficients fiscaux) et d'autres taux comme les droits de mutation ne sont pas encore connus avec précision, réplique un proche du maire. Elles peuvent créer des recettes non prévues qui sont consacréees au désendettement de la ville. C'est la preuve d'une gestion réaliste. »

Jean Laurent, conseiller municipal socialiste, a également dénoncé le raccourci du maire qui affirme que les impôts de la commune n'augmentent pas. En fait, les taux n'augmentent pas mais les Saint-Germanois le savent, les bases augmentent, ce qui entraîne une hausse du montant à payer pour les habitants.

Par ailleurs, si les taux restent stables, les tarifs municipaux (cantine, crèche, bibliothèque, etc...) augmentent eux chaque année et souvent plus vite que l'inflation. La majorité municipale prend d'une main ce qu'elle ne ne prend pas de l'autre...

Les 4 conseillers municipaux de gauche ont voté contre le compte administratif 2005.

Publié dans Conseil municipal

Commenter cet article