Chape de plomb sur Saint-Germain

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Quelle ville dans le département peut se targuer d'envoyer ses policiers pour interdire la distribution de tracts le soir même d'une réunion de débat public ! (le 3 mai dernier au théâtre Alexandre Dumas sur la Francilienne). Etrange paradoxe de Saint-Germain, le Maire s'appuie sur un arrêté de plus de 15 ans de l'ancien maire pour refuser toute distribution de documents en centre ville, arrêté qu'il juge lui même « liberticide » !

Depuis des années nous nous battons pour obtenir le droit - le plus élémentaire dans une démocratie - de distribuer des tracts aux habitants de la ville, par exemple sur la place du marché, comme cela se fait dans toutes les villes de France.
Le maire vient en enfin de signer un nouvel arrêté municipal, daté du 24 mai 2006. Désormais, tous les partis, syndicats, associations, pourront s'exprimer démocratiquement, sans risquer d'être verbalisé par la police municipale. Une vraie avancée, à mettre à l'actif des Socialistes !

Cette attitude de main mise sur l'information est réelle et s'étend à de multiples sujets :
 

Les statistiques sur la délinquance dans la ville sont soumises à embargo et baignent dans le plus total flou artistique. Un jour, on déclare que la délinquance a baissé pour justifier trois lignes plus loin la présence de la vidéosurveillance. Le lendemain la presse régionale déclare une hausse des cambriolages. Qui croire ?

 

Les données sur les accidents en ville réunis par le Commission Circulation ne sont pas communiquées et pourtant la prévention routière concerne tous les habitants.

 

Les réunions de quartiers organisées par la municipalité. Tout d'abord vous devez être « choisi » par le Maire, l'entrée n'est pas libre. Comble de la méthode, les élus et particulièrement l'opposition non issus du quartier ne sont pas invités !

 

Le journal municipal canalise l'information sous un pseudo regard objectif. Il faut voir à titre d'exemple le compte rendu de l'importante réunion débat sur la Francilienne. Tout est à la gloire de la position du Maire, rien sur les interventions du Parti Socialiste, des Verts, du CIRENA... (le VRAI compte-rendu est à lire ici). Les extraits de la presse de la page 2 sont soigneusement choisis et bien sûr les critiques ne sont jamais publiées. Le summum est la rubrique « Libres propos », seul endroit réservé à l'opposition, qui est systématiquement lue avant parution et une soi disant réponse apparaît dans la rubrique voisine du Maire.

 

De nombreux habitants acceptent de plus en plus mal cette chape de plomb. Il n'y a pas dans notre ville de débat vivant, pas de concertation, tout est verrouillé.

 

Nos propositions

 

Nous considérons qu'un maire et son équipe doivent au moins avoir deux qualités fondamentales :

1°) Savoir écouter. Pour cela il faut de la modestie, accepter les échanges et les points de vue souvent contradictoires. Encore faut-il savoir en amont créer les conditions favorables du dialogue dans la ville.

2°) Etre pédagogue. Oui après consultations et avis, il est légitime que le Maire explique et défende un projet. Là encore il faut le faire sans arrogance, avec des éléments lisibles et un éclairage sur les principales motivations.


Nous voulons que Saint-Germain soit une ville ouverte, solidaire, où toutes les générations puissent cohabiter et s'exprimer, particulièrement la jeunesse de la ville, totalement oubliée de la politique municipale actuelle.

Publié dans Saint-Germain-en-Laye

Commenter cet article