Hôpital de Saint-Germain : l'hémorragie continue

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Le dernier Conseil d'administration de l'Hôpital en mai a évoqué le départ dès cette année des services de pédiatrie et de cardiologie de l'hôpital de Saint-Germain vers le site de Poissy.
Après la fermeture des urgences de nuit à Saint-Germain puis de la maternité publique transférée entièrement à Poissy, ce sont deux nouveaux services qui disparaissent du paysage saint-germanois.

 Nous avons toujours considéré que pour les 700.000 habitants concernés par les deux sites (Saint-Germain et Poissy) l'hôpital public de Saint-Germain a sa place dans une organisation de soins de proximité et de qualité.

Le regroupement sur Poissy est-il vraiment la seule solution ? La maternité publique de Saint-Germain est fermée depuis quelques mois et dernièrement la presse régionale a fait état de la difficulté de Poissy d'accueillir toutes les mamans !

Où est la cohérence ? D'un côté on ferme pour découvrir juste ensuite qu'on a du mal à faire face ! (une patiente programmée à Poissy a dû accoucher aux Mureaux...).

D'ailleurs, concernant la vente aux cliniques privées Louis XIV et Marie Thérèse d'un terrain de 1800 m2 sur le site de l'Hôpital de Saint-Germain, le dossier de la vente peine à se boucler. En effet, quels garde-fous inscrire pour contraindre le nouveau propriétaire à respecter le projet médical associé à ces nouveaux bâtiments ?

Assurément, le démantèlement de l'Hôpital de Saint-Germain est en cours. A qui profite le crime? Et pourquoi nos députés, nos maires ne disent-ils pas la vérité au lieu de clamer régulièrement que l'hôpital est « sauvé » alors qu'il n'en est rien, bien au contraire. L'hémorragie se poursuit et on peut se demander si elle n'est pas voulue par certains.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article