Hôpital de Saint-Germain : l'hémorragie continue

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Le dernier Conseil d'administration de l'Hôpital en mai a évoqué le départ dès cette année des services de pédiatrie et de cardiologie de l'hôpital de Saint-Germain vers le site de Poissy.
Après la fermeture des urgences de nuit à Saint-Germain puis de la maternité publique transférée entièrement à Poissy, ce sont deux nouveaux services qui disparaissent du paysage saint-germanois.

 Nous avons toujours considéré que pour les 700.000 habitants concernés par les deux sites (Saint-Germain et Poissy) l'hôpital public de Saint-Germain a sa place dans une organisation de soins de proximité et de qualité.

Le regroupement sur Poissy est-il vraiment la seule solution ? La maternité publique de Saint-Germain est fermée depuis quelques mois et dernièrement la presse régionale a fait état de la difficulté de Poissy d'accueillir toutes les mamans !

Où est la cohérence ? D'un côté on ferme pour découvrir juste ensuite qu'on a du mal à faire face ! (une patiente programmée à Poissy a dû accoucher aux Mureaux...).

D'ailleurs, concernant la vente aux cliniques privées Louis XIV et Marie Thérèse d'un terrain de 1800 m2 sur le site de l'Hôpital de Saint-Germain, le dossier de la vente peine à se boucler. En effet, quels garde-fous inscrire pour contraindre le nouveau propriétaire à respecter le projet médical associé à ces nouveaux bâtiments ?

Assurément, le démantèlement de l'Hôpital de Saint-Germain est en cours. A qui profite le crime? Et pourquoi nos députés, nos maires ne disent-ils pas la vérité au lieu de clamer régulièrement que l'hôpital est « sauvé » alors qu'il n'en est rien, bien au contraire. L'hémorragie se poursuit et on peut se demander si elle n'est pas voulue par certains.

Commenter cet article