Découvrez "Saint-Germain Socialiste" n° 2, le journal des socialistes saint-germanois

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Le second numéro de Saint-Germain Socialiste, le journal des socialistes saint-germanois, est paru.
Vous pouvez le télécharger au format pdf
(2.8Mo).

Au sommaire de ce numéro :
- L'importance du scrutin européen du 7 juin
- Quels projets pour le quartier Grande Ceinture?
- Saint-Germain : la gauche à l'écoute des jeunes
- "Travailler plus pour gagner plus" : pour quels résultats !!
- Une taxe de séjour à Saint-Germain !
- Vélo : attention aux bandes cyclables dangereuses

Ce journal de 8 pages en couleurs, édité à 12.000 exemplaires, est actuellement distribué par les militants socialistes dans les boites aux lettres de Saint-Germain. Il est intégralement financé par les cotisations des adhérents du PS de Saint-Germain-en-Laye, Fourqueux et Mareil-Marly.
Si vous souhaitez recevoir ce journal, n'hésitez pas à nous le demander par mel ps.saintgermain@gmail.com.

Vous pouvez aussi télécharger le premier numéro de Saint-Germain Socialiste (pdf, 2.17Mo), paru en décembre 2008, et retrouver nos précédents journaux dans la colonne de gauche, module Notre journal.

Publié dans Politique locale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Emmanuel FRUCHARD 07/05/2009 11:40



Merci pour votre lecture attentive. L'espace restreint de ce journal (financé à 100% par nos adhérents) nous oblige à rester très concis et ne nous permet pas de développer nos arguments en détail. D'une manière générale, un impôt est dit "progressif" lorsque le taux d'imposition augmente avec le montant d'impôt, c'est-à-dire que le contribuable aisé paye non seulement un montant, mais également un taux plus grand que le contribuable pauvre. C'est le cas de l'impôt sur le revenu (de 0% pour les plus pauvres à 40% pour les plus aisés) et de l'ISF (de 0% à 1,8%).Par contre la TVA est considérée comme un impôt moins redistributif car son principe de fonctionnement ne permet pas de moduler le taux, qui est le même pour tous les niveaux de revenus (19,6 % sur la plupart des produits). Comparons maintenant la nouvelle taxe de séjour aux impôts précédents.Les personnes les plus pauvres paieront 0,40 € par nuit sur 14,76€, soit 2,71%. Les plus riches paieront 1,50 € par nuit sur 390 €, soit 0,38%. C'est donc un impôt qui impose moins les riches que les pauvres, en pourcentage. Car c'est en pourcentage qu'il faut raisonner, comme cela se fait sur tous les autres impôts.Certes les personnes les plus aisées payent 3,75 fois plus que les plus pauvres, mais cette échelle est beaucoup plus restreinte que celle des prix, qui varient d'un facteur 26 ! Nous sommes d'autant plus choqués par cette décision que :- La loi prévoit une taxe minimum de 0,20 €/nuit pour les plus pauvres, mais la mairie a préféré les faire payer le double- Les chambres les moins chères servent à accueillir des personnes sans logement que la Maison Verte ne peut accueillir faute de place. Cette clientèle n'est pas touristique.- Les deux hôtels les moins chers n'ont pas été contactés par la mairie avant la décision, alors que les hôtels de 3 étoiles et plus l'ont tous été. Pour conclure je dois vous dire que je suis désolé de voir que vous avez estimé que mon article faisait preuve de malhonnêteté intellectuelle. J'ai pourtant abordé cette délibération sans idée préconçue et ai pris la peine de joindre les patrons d'hôtels de Saint-Germain un par un avant de me forger une opinion. Sur la première année de mandat notre liste a voté favorablement les 3/4 des délibérations. Nous n'avons pas de parti pris systématique vis-à-vis des propositions de l'UMP locale, ce que je vous invite à vérifier en assistant au conseil municipal.J'espère vous avoir apporté les précisions qui vous permettront d'approfondir votre analyse de cette question.Emmanuel FRUCHARD, conseiller municipal PS de Saint-Germain-en-Laye

Claire 07/05/2009 11:38

Nous avons reçu ce commentaire par mel et son auteur nous a donné son accord pour le faire figurer sur notre blog, ce qui permet d'enrichir le débat.Bonjour,J'ai lu votre article en objet, dans le dernier numéro de Saint-Germain Socialiste.Je suis un peu choquée par le côté fallacieux de votre démonstration.Comment pouvez-vous comparer des choux et des carottes ? Vous mettez en balance le prix de cette taxe pour une nuit et pour 26 nuits. Bien sûr, j'ai bien compris que vous compariez le montant de la taxe par rapport au prix de la location.Mais il n'est vraiment pas honnête de comparer le prix d'une nuit et celui de 26 nuits.Si l'on compare ce qui est comparable,- Pour une nuit, le "pauvre" payera 0,57 € de taxe quand le "riche" paye effectivement 1,50 €- Mais, pour 26 nuits, le pauvre payera bien 10,74 € quand le riche payera 39,00 €Je ne vois pas là ce qu'il y a de choquant.Je suis navrée de voir que les socialistes, comme les autres, peuvent avoir si peu d'honnêteté intellectuelle.Je vous souhaite une bonne journée.