Redécoupage électoral : la 6e circonscription des Yvelines est concernée

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Le Journal officiel du 27 juin a rendu public le projet de redécoupage des circonscriptions en France concocté par la majorité UMP. C'est peu dire que ce projet fait polémique dans de nombreux départements...
Jusque-là, peu d'informations avaient filtré sur la situation des Yvelines si ce n'est que le nombre de circonscriptions dans notre département ne changera pas, mais plusieurs circonscriptions vont évoluer en raison d'un écart trop important de populations entre elles.
Il en est ainsi de la 6e circonscription (Saint-Germain-Le Pecq-Achères), la moins peuplée des Yvelines avec environ 91.000 habitants, contre 136.000 pour la 1ere par exemple.
Le projet du gouvernement prévoit pour la 6e circonscription l'ajout de trois nouvelles communes aux sept constituant actuellement notre circonscription (Achères, Aigremont, Chambourcy, Fourqueux, Le Pecq, Mareil-Marly, Saint-Germain-en-Laye). Ces trois nouvelles communes sont Carrières-sous-Poissy, Médan et Villennes-sur-Seine et constituent actuellement, avec la partie nord de Poissy, le canton de Poissy nord. Elles appartiennent aujourd'hui à la 12e circonscription, celle de Poissy-Plaisir.
Ces trois communes sont très différentes sociologiquement : une commune plutôt populaire, Carrières-sous-Poissy, conquise par la gauche en mars 2008, et deux communes très résidentielles, Médan et Villennes-sur-Seine,  détenues depuis toujours par la Droite.
Carte-nouvelles-circonscriptions.jpgCette proposition d'ajouter ces 3 communes est assez étonnante car elles sont  assez éloignées géographiquement des autres communes de la 6e circonscription (il y a Poissy au milieu), et surtout elles n'ont aucun contact physique avec les autres communes puisqu'elles sont séparées d'Achères par la Seine (voir carte ci-contre). Il n'y a, de plus, pas de pont pour le moment à cet endroit.
Autre anomalie : les mouvements entre circonscriptions doivent éviter qu'un canton se retrouve à cheval sur deux circonscriptions. Or, dans le projet actuel, la partie nord de Poissy resterait dans la 12e circonscription alors que les 3 autres communes du canton de Poissy nord seraient rattachées à la 6e circonscription...
Charcutage avez-vous dit?

L'ajout de ces 3 communes fait toutefois peu varier le profil politique de la 6e circonscription. Celle-ci reste très à droite. Au second tour de la présidentielle 2007, Nicolas Sarkozy avait obtenu 63,11%  des voix dans la 6e circonscription. Avec la future configuration et l'ajout des 3 communes, il aurait obtenu 62,47%.
Mais l'intérêt pour la Droite n'est pas sur la 6e cironscription, réputée imperdable pour elle. Les changements sont beaucoup plus spectaculaires pour d'autres circonscriptions yvelinoises, en particulier la 12e (Poissy-Plaisir), et la 11e (Trappes-Elancourt), bien plus équilibrées à l'heure actuelle que notre circonscription...
Nous y consacrerons très prochainement un article détaillé.

Illustration du haut : les contours actuels des 12 circonscriptions (Source Wikipédia)
Illustration du bas : En bleu  le futur contour de la 6e circonscription

A lire également sur notre blog :
Les résultats des élections législatives de 2007 dans les Yvelines

Publié dans Politique locale

Commenter cet article

Claire 23/07/2009 15:25

Cet exemple local montre bien que le redécoupage en cours est bien le concentré de calculs maquiavéliques que certains élus d'oppositions dénoncent. Ce type de changement des règles électorales ne devrait pas être laissé à la responsabilité d'un seul parti, surtout quand il contrôle déjà les deux assemblées, et peut donc faire voter les découpages les plus absurdes pour prolonger son pouvoir.

Jean-René 20/07/2009 17:18

C'est un projet ridicule et complètement idiot. Pourquoi pas mettre Poissy avec Rueil-Malmaison, Saint-Germain avec Triel, et Sartrouville avec Plaisir... Faut être un minimum intelligent et la droite ne l'est absolument pas sur ce projet. C'est une honte.   Jean-René