Résultat du second tour de la cantonale partielle de Mantes-la-Jolie

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Dimanche 28 juin avait lieu le second tour de la cantonale partielle de Mantes-la-Jolie provoquée par la déchéance du mandat de Pierre Bédier, président UMP du conseil général, condamné le 20 mai dernier à 18 mois de prison avec sursis et six ans d'inéligibilité pour corruption passive et recel d'abus de biens sociaux.
Ce second tour était nécessaire puisque le candidat UMP Michel Vialay, maire de Mantes la Jolie, avait obtenu 53,07% au premier tour mais n'avait pas recueilli les 25% des inscrits nécessaires, pour être élu, en raison d'une très forte abstention. Il affrontait le candidat du PS Guillaume Quévarec arrivé deuxième avec 25,86%.
Au second tour, l'abstention a de nouveau été très forte (69,62%) et Michel Vialay obtient 59,27% et Guillaume Quévarec 40,73% et est donc élu conseiller général des Yvelines.

A lire également sur notre blog :
Résultat du 1er tour de la cantonale partielle de Mantes-la-Jolie
Une cantonale partielle à Mantes-la-Jolie les 21 et 28 juin
La Cour de Cassation confirme l'inégibilité de Pierre Bédier
Tous nos articles sur le procès Bédier

Publié dans Elections partielles

Commenter cet article

Le webmestre 29/06/2009 14:20

Voici le message que Guillaume Quévarec a publié sur son blog, suite aux résultats de dimanche.Il permet de mieux comprendre le climat très particulier qui a entouré cette élection partielle et plus largement sur les "méthodes" de l'équipe en place... Et encore, il ne peut sans doute pas tout dire...Le webmestrehttp://www.ps-manteslajolie.com/

Message aux Mantais suite à l'élection de Michel Vialay au Conseil Général des Yvelines

Michel Vialay, maire UMP de Mantes-la-Jolie,  a remporté hier l'élection cantonale partielle avec 59,23 % des voix.   Je tiens, ainsi que Ndeye Satala Diop, à remercier ici l'ensemble des électeurs qui nous accordé leur confiance, remercier aussi bien évidemment l'ensemble des militants et sympathisants actifs qui se sont dépensés sans compter au cours de cette campagne.   Ne nous le cachons pas, nous avons connu une défaite et nous devrons au cours des prochaines semaines en analyser les raisons le plus finement possible.   Ne nous le cachons pas non plus, cette défaite a été largement aggravée par les méthodes employées par la droite dans cette campagne : conditions de vote contestables (qui a valu d'ailleurs de larges remarques de la commission de contrôle préfectorale des opérations électorales), refus de laisser nos délégués inscrire leurs remarques sur le procès-verbal, promesses personnelles distribuées par dizaines (places en crèche, emplois, logements...), pressions allant parfois jusqu'aux agressions physiques (heureusement sans conséquences graves) sur nos militants etc.
Ces méthodes sont inqualifiables et n'ont pu porter leurs fruits que du fait d'une large abstention (69,6 % des électeurs ne sont pas allés voter hier). Pour notre part, le temps de l'analyse viendra très prochainement. Nous repartons toutefois dès aujourd'hui au combat politique avec comme prochaine échéance majeure la prochaine séance du conseil municipal, le lundi 6 juillet à 20h30 en mairie, séance à laquelle nous vous convions en nombre afin de ne laisser aucune illusion et aucun répit à Michel Vialay et à l'UMP.   Si nous avons perdu une bataille, nous continuerons à nous engager sans relâche et en toutes circonstances pour défendre les Mantais et répondre à leurs besoins, à leurs problèmes, qui, hélas, ne se résoudront pas avec le pouvoir en place.   Vous pouvez compter sur nous.