Emploi fictif : le député UMP Pierre Morange mis en cause par sa femme

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Curieux climat décidément que celui de Chambourcy. Après l'affaire Maréchal (le chef de la police municipale assassiné), toujours pas élucidée à ce jour, voici que le député maire Pierre Morange est visé par une affaire d'emploi fictif. Et c'est l'épouse du député qui a dénoncé l'affaire à la justice !
Le site Médiapart, puis le site du Nouvel Observateur, ont révélé ce week-end que l'épouse du député UMP s'était accusée en 2006 auprès du parquet de Versailles d'avoir bénéficié pendant près de 4  ans à l'Assemblée nationale d'un emploi fictif salarié comme assistante parlementaire de son mari. Elle travaillait parallèlement comme infirmière de nuit à la clinique Louis XIV de Saint-Germain jusqu'en 2006 où Pierre Morange la licencie car, à l'approche des élections législatives, "il faut être irréprochable"... En mai 2007, le journal Marianne avait évoqué cette affaire et nous l'avions cité sur ce blog (lire notre article).
De façon très étrange et malgré tous les éléments fournis par Mme Morange à la justice (voir l'article du Nouvel Obs), Médiapart révèle que cette affaire a été très discrètement classée sans suite il y a environ 6 mois.
Il y a quelques jours, Pierre Morange affirmait dans l'hémicycle que "la fraude aux finances publiques constitue, sous ses différentes formes, une atteinte intolérable de notre pacte social"... Un discours difficilement défendable au regard de ces révélations...
http://www.youtube.com/watch?v=1nBLaYIlcKY
Une question à se poser : pourquoi cette affaire ressort-elle aujourd'hui et qui a informé Médiapart ?
Affaire à suivre donc...

Plus de détails :

L'article de Médiapart
L'article du Nouvel Observateur

A lire également sur notre blog :
Pierre Morange condamné aux Prud'hommes
Ambiance délétère à Chambourcy
Pierre Morange a décidé de s'armer

Publié dans Politique locale

Commenter cet article

FX 18/06/2009 11:40

Affligeant ! Comment peut-il donner des leçons aux autres à l'Assemblée ?Et pourquoi le Parquet a-t-il classé sans suite sans même faire une enquête ?Décidément, entre Bédier, Larcher et Morange, ça commence à faire beaucoup pour l'UMP yvelinoise...