Débat sur l'A104 : une fin tronquée et biaisée

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Le débat sur le prolongement de l'A104, entamé depuis plusieurs mois, vient de se terminer de façon particulièrement abrupte et frustrante.

 

La réunion de clôture du débat avait lieu le 6 juillet à Pontoise où plus de 1.000 personnes s'étaient déplacées.
Elle a été brutalement interrompue au bout de 20 minutes par le président de la Commission Particulière de Débat Public (CPDP) Jean Bergougnoux.

 

La réunion était certes houleuse, avec une forte opposition du COPRA présent en force et des incidents informatiques, mais rien ne justifiait cette interruption brutale, sauf à penser que les jeux sont déjà faits, ce que beaucoup craignent.

 

Ce débat a pourtant suscité l'intérêt de milliers de participants depuis mars et les 19 réunions de proximité ont chacune rassemblé plusieurs centaines de personnes. Plus de 1.000 questions ont été posées au maître d'ouvrage, un record pour ce type de débat.

 

Mais les propos du président Bergougnoux lors des dernières réunions inquiètent tous les opposants.
Que penser en effet lorsque M. Bergougnoux ne retient que la seule opposition des Verts ? Bien d'autres partis sont pourtant opposés à cette autoroute : le PS de Saint-Germain, nous l'avons dit sur ce blog et lors des débats, le PS d'Achères, le PS de Carrières-sous-Poissy, le Parti Radical de Gauche, et beaucoup d'autres se sont très nettement exprimés contre l'A104.

 

Par ailleurs, Monsieur Bergougnoux a déclaré lors de la réunon à Pontoise qu' « une large majorité des intervenants institutionnels s'est prononcée en faveur du prolongement ». Que vaut alors l'opposition des maires PS de Conflans et de Maurecourt, du maire PC d'Achères, qui combattent vigoureusement l'A104 ? Pierre Cardo, le maire UDF de Chanteloup-les-Vignes, vient également de s'exprimer contre l'autoroute en milieu urbanisé.

 

Beaucoup le craignaient - nous espérions le contraire et avons joué le jeu du débat démocratique - mais il semble bien que tout était déjà joué à d'avance.

 

Que valent alors les milliers de personnes qui se sont exprimées contre cette autoroute qui ne fera qu'aggraver les problèmes de circulation dans notre région?

 Non M. Bergougnoux, les Verts ne sont pas seuls dans leur combat contre l'A104, les Socialistes yvelinois sont contre, les Radicaux de gauche sont contre, les Communistes sont contre et de nombreuses associations locales. Et ces partis et associations sont bien plus représentatifs de l'intérêt des populations que la Chambre de Commerce et d'Industrie ou l'usine Peugeot qui portent ce projet ! Un échangeur sur l'autoroute A1

Publié dans A104

Commenter cet article