Six semaines après sa condamnation, Jacques Masdeu-Arus est toujours député !

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Le 20 mai dernier, la Cour de Cassation a définitivement condamné Jacques Masdeu-Arus, député UMP de la 12e circonscription des Yvelines, à dix ans d'inéligibilité, deux ans d'emprisonnement avec sursis et 75 000 € d'amende pour "corruption passive" et "recel d'abus de biens sociaux". Dans cette affaire, Pierre Bédier, à l'époque président UMP du conseil général des Yvelines, et Gilles Forray, conseiller général UMP des Yvelines (qui a démissionné quelques jours avant la condamnation) ont eux aussi été condamnés.
Alors que Pierre Bédier, également à l'époque député de la 8e circonscription des Yvelines avant de laisser la main à sa suppléante pour éviter une élection partielle risquée, a été démis extrêmement rapidement de son mandat par la Préfète des Yvelines, Jacques Masdeu-Arus ne s'est toujours pas vu, à notre connaissance, notifié sa condamnation. Il est donc toujours député de la République et perçoit son indemnité, soit 7000€ brut par mois. Il vient d'ailleurs de rejoindre la nouvelle commission des affaires culturelles et de l'éducation.
Comme il exerce un mandat national, c'est le Conseil constitutionnel qui doit prononcer la déchéance de son mandat. Après quoi, le Conseil des ministres fixera la date de l'élection partielle.
Cette législative partielle est normalement prévue en septembre ou octobre, et nous aurons bien sûr l'occasion d'y revenir. Le candidat du Parti socialiste sera Frédérik Bernard, maire de Poissy depuis mars 2008, où il avait battu Jacques Masdeu-Arus.

A lire également  :
Tous nos articles sur le procès de Pierre Bédier et Jacques Masdeu-Arus
La Cour de Cassation confirme la condamnation et l'inégibilité de Jacques Masdeu-Arus
Nouveau rebondissement dans l'affaire Bédier : Pierre Bédier démissionne de son mandat de député !
Le blog de Frédérik Bernard

Publié dans Politique locale

Commenter cet article

Legrand 07/07/2009 00:09

Mais que voila un son de cloche bien connu, celui des umpette...Pourquoi n'est-il pas suspendu de son mandat de député? l'UMP souhaite ralentir le processus d'élection législative partielle... peut-être pour attendre que le redécoupage électorale nuise aux candidats de gauche? Non ce n'est absolument pas le genre de la "majorité présidentielle"!néanmoins, voyons ici, une nouvelle magouille de l'UMP, qui souhaite être le seul parti en france, bravo le pluralisme!!!