Les conséquences du redécoupage électoral dans les Yvelines

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Le vaste chantier du redécoupage électoral va sans doute profondément faire évoluer la carte électorale en France.
En ce qui concerne les Yvelines, cinq circonscriptions sur douze ne sont pas modifiées. Il s'agit de la 4e (Chatou-Houilles-Marly), la 5e (Maisons-Laffite - Le Vésinet - Sartrouville), la 7e (Conflans - Triel - Meulan), la 8e (le Mantois), la 9e (la grande circonscription rurale de l'ouest yvelinois mais où figure également Les Mureaux).
Les sept autres circonscriptions sont modifiées.
Nous avons déjà évoqué dans un récent article le sort de la 6e circonscription (Saint-Germain - Achères)  à laquelle le gouvernement a décidé d'ajouter trois communes (Carrières-sous-Poissy, Médan et Villennes sur Seine). La circonscription sera désormais à cheval sur la Seine, sans moyen de communication directe entre les deux rives puisqu'il n'y a pas de pont à cet endroit...

Voici la nouvelle composition et les modifications (en gras) pour les 6 autres circonscriptions (pour voir la carte en grand, cliquez dessus puis zoomer ; les communes qui changent de circonscription sont hachurées) :
- 1ere circonscription : cantons de Montigny le Bretonneux, Versailles nord et Versailles Nord Ouest. Départ de Viroflay.
- 2e circonscription : Cantons de Chevreuse, Vélizy, Versailles-sud. Départ du Mesnil Saint-Denis, ajout de Viroflay.
- 3e circonscription : Cantons de La Celle-Saint-Cloud, Le Chesnay, Saint-Nom-la-Bretèche. Ajout de Les Clayes-sous Bois.
- 6e circonscription : lire notre article du 13 juillet
- 10e circonscription : Cantons de Rambouillet et Saint-Arnoult-en-Yvelines, parties des cantons de Maurepas et Montfort-l'Amaury. Départ d'une quinzaine de villages autour de Beynes appartenant au canton de Montfort-l'Amaury.
- 11e circonscription : Cantons de Saint-Cyr l'Ecole, Trappes + Elancourt et La Verrière. Ajout du Mesnil-Saint-Denis.
- 12e circonscription :  Poissy, canton de Plaisir (sauf Les Clayes) Ajout d''une quinzaine de villages autour de Beynes. Départ de Médan, Villennes/Seine, Carrières-sous-Poissy, et Les Clayes sous Bois.


Les principales conséquences politiques de ce redécoupage concernent les 11e et 12e circonscriptions.
- La 11e circonscription est, avec la 8e, la seule circonscription des Yvelines qui a voté majoritairement pour Ségolène Royal au second tour des présidentielles de 2007, précisément à hauteur de 53,32%. En ajoutant la commune du Mesnil-Saint-Denis, la gauche n'obtient plus que 51,95%. Ce n'est évidemment pas pour rien que la Droite n'ajoute pas une commune qui figure dans la communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, dans la continuité du reste de la circonscription, mais va au contraire chercher une commune membre du Parc Naturel Régional de Chevreuse qui a le grand mérite à ses yeux d'avoir voté à
63% pour Sarkozy en 2007 !

 - Sur la 12e circonscription, il s'agit d'un vaste charcutage dont l'objectif est à l'évidence de contrecarrer une poussée de la gauche notable depuis les municipales de 2008 où le PS a pris Poissy et le PRG Carrières-sous-Poissy. Quatre communes quittent la 12e, dont deux plutôt de gauche (Les Clayes sous Bois et Carrières-sous-Poissy) et quinze villages ancrés à droite les remplacent... Dans la configuration actuelle, la gauche a obtenu 45,25% au second tour de la présidentielle. Avec le redécoupage, elle n'obtiendrait plus que 43,78%.

Notons également que plusieurs cantons se retrouveront à cheval sur plusieurs circonscriptions, ce que la loi souhaite éviter normalement.
Par ailleurs, les "anomalies" du redécoupage de Charles Pasqua en 1986 ne sont pas corrigées. Le Vésinet et Sartrouville sont toujours dans la 5e circonscription, Les Mureaux appartient toujours à la très rurale 9e circonscription, la 11e est toujours coupée en deux par une route nationale etc...
Bref, force est de constater que la Droite cherche à l'évidence à s'assurer un nombre maximum de fiefs électoraux et veut rendre extrêmement difficile le gain de circonscriptions pour la gauche. Rappelons que les 12 circonscriptions des Yvelines sont
actuellement toutes détenues par la Droite...
A l'évidence, d'autres choix sont possibles pour rendre la situation beaucoup plus juste politiquement, ce qui est normalement l'objectif d'un redécoupage électoral républicain.

A lire également sur notre blog :
Redécoupage électoral : la 6e circonscription des Yvelines est concernée

Publié dans Politique locale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Benoît 29/07/2009 12:18

Ce Redécoupage électoral est proprement scandaleux! Si on applique les résultats de 2007 à la nouvelle carte électorale au niveau national, la droite empoche 30 sièges de plus!!! En d'autres termes la majorité à l'assemblée nationale pour la gauche passe désormais à 51.3% des suffrages nationaux exprimés. Comment peut-on accepter une chose pareille? C'est simplement inacceptable!