Saint-Germanois, qui êtes-vous ? (4) : l'habitat

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Nous poursuivons notre série d’articles sur le thème « Saint-Germanois qui êtes-vous ? » aujourd’hui : les Saint-Germanois et l’habitat (1ere partie).

Ce portrait collectif résulte de l’étude des chiffres publiés par l’INSEE début juillet 2009, à travers les recensements effectués dans la ville. Les chiffres officiels 2006 remplacent désormais les données du dernier recensement de 1999.

 

- Les chiffres clés :

19.163 habitations réparties en :

- 90% en résidences principales (17.254)
- 7,7% en logements vacants (1.475)

- 2,3% en résidences secondaires et logements occasionnels (435)

 Types de logements à Saint-Germain

- Maisons 16,7%

- Appartements 83,3%

Nombre de pièces des résidences principales à Saint-Germain

 

Nombre de pièces/résultat

2006

Progression depuis 1999

Ensemble des résidences principales

 

17254

+ 1424

1 pièce

1848

+ 15

2 pièces

3001

+ 147

3 pièces

4440

+ 353

4 pièces

3663

+ 215

5 pièces ou +

4302

+ 694

 

Superficie

Moins de

25 m2

 

De 25 à

Moins de 40 m2

 

De 40 à

Moins de 70 m2

 

De 70 à moins de 100 m2

 

De 100 à

moins de 150 m2

 

150 m2

ou plus

Ensemble

Nombre d’habitations

 

847

2.056

 

5.327

 

4.939

2.807

1.279

 

17.254

 

%

5 %

12 %

31 %

29 %

16 %

7 %

100 %

 

  Ancienneté de la construction des résidences principales

- Moins de 16 ans : 8 %

- De 17 à 31 ans : 18%

- De 32 à 57 ans : 40%

+ de 58 ans : 34%

Statut d’occupation des résidences principales à Saint-Germain

17254 résidences principales dont :

- Locataire : 53,6 %

- Propriétaire : 40,8%

- Logé gratuitement : 5,6%

 

Les Saint-Germanois et l’habitat : majoritairement des locataires, une ville qui construit beaucoup de grands appartements, un parc de logements vacants importants et enfin un parc social présent.

- Le nombre de résidences principales à Saint-Germain a progressé de 9 % depuis le dernier recensement de 1999 (+ 1424 résidences en 7 ans, soit une moyenne de + 200 par an). Ce nombre est étroitement lié à la politique d’urbanisme développée dans la ville, et traduit aussi l’attractivité de notre ville. Compte tenu de la superficie de la commune et sa concentration sur un quart de son territoire « possible à construire », il est tout à fait logique de retrouver une dominante écrasante de l’habitat en appartement (83%).

- Le nombre de logements vacants, même s’il est en diminution par rapport à 1999, reste très élevé. (1475). Qu’est ce qu’un logement vacant aux yeux de l’Insee ? C’est un logement inoccupé se trouvant dans les cas suivants : en cours de vente ou de location, en attente de succession, gardé vacant par le propriétaire. Pourquoi peut-on dire que ce taux est élevé à Saint-Germain ? Examinons le taux de logements vacants dans des villes des Yvelines d’au moins 13000 résidences principales (pour pouvoir comparer avec Saint-Germain) : Conflans-Sainte-Honorine 3,43 %, Sartrouville 4,02 %, Poissy 4,30 %, Mantes La Jolie 6,65 %, Versailles 7,40 %, Saint-Germain 7,70 %. La norme des logements vacants se situe pour des villes comme Saint-Germain dans un flux normal de 5 à 5,50 % du parc. Avec 7,7 %, il y a vraisemblablement entre 400 et 450 logements au minimum qui sont comptabilisés dans la catégorie « gardé vacant par le propriétaire ».

- On a fortement construit récemment des grands logements. Sur l’ensemble de la ville, le nombre moyen de pièces des résidences principales est stable avec 3,6 pièces par habitation. Toutefois, sur les 7 dernières années, près de 50 % des nouvelles résidences principales concernaient des 5 pièces ou plus (+ 694 résidences de ce type).

- Majoritairement des locataires à Saint-Germain. C’est une idée assez répandue qu’infirme le recensement, à savoir à Saint-Germain, il y aurait une majorité forte de propriétaires de leur résidence principale. De loin, les locataires avec 53,6% restent majoritaires à Saint Germain, contre 40,8% de propriétaires. C’est toute l’histoire du foncier saint-germanois qui explique cette situation. Le foncier a toujours été cher sur la commune. Ceci a amené de nombreux investisseurs institutionnels à investir dans des logements … pour les proposer à la location. Ce parc, hors HLM, a constitué le bataillon des logements des années 65/85. Même si des opérations de vente à la découpe proposées par des vendeurs institutionnels ont eu lieu sur la commune de manière massive dans les années 2002/2004 (au moins 600 logements), le mouvement vers la propriété est plus lent que le reste de la France.
- Le parc social de type HLM commence à être significatif sur la commune. Avec 18,1% des résidences principales, soit 3129 logements, le parc social n’est pas encore au niveau de 20 % exigé par la loi SRU, mais à un niveau encourageant si l’on le compare à des villes comme Maisons-Laffitte 6,2% ou Le Vésinet 4,1 % ou Chatou 13,5 % ou encore Versailles 15 %.
- Une population qui se renouvelle. Au niveau des habitations, il important de rappeler que 32 % de la population saint-germanoise habitait un autre logement hors de Saint-germain il y a cinq ans auparavant. Ces 12385 habitants « nouveaux » dans les 5 dernières années à Saint-Germain provenaient  pour :

             - 28.5 % des Yvelines
             - 28.5 % de la région Ile de France, hors Yvelines

             - 26.5 % d’une région française, hors Ile de France
          - 0.5 % des Dom
             - 16 % hors de France

- Une ancienneté du parc immobilier liée à l’histoire de la ville. L’histoire de la ville explique la nature des constructions et l’âge du parc immobilier. Plus de 70 % des habitations ont plus de 30 ans d’âge et même 34 % des résidences principales ont plus de 60 ans d’âge. Saint-Germain s’est construit à partir d’abord d’un centre historique (c’est le plus ancien) puis par vagues successives à la circonférence. Le poids du centre pèse sur l’ancienneté du parc des habitations.

A lire nos précédents articles :

Saint-Germanois, qui êtes-vous ? (1) : la démographie

Saint-Germanois, qui êtes-vous ? (2) : la famille

Saint-Germanois, qui êtes-vous ? (3) : la formation et les diplômes

Publié dans Saint-Germain-en-Laye

Commenter cet article

Olivier M 18/08/2009 17:29

Merci pour vos informations sur les chiffres de Saint-Germain. J'apprends beaucoup de choses sur notre ville et ses habitants. J'ai été surpris d'apprendre que les locataires , par exemple sont majoritaires à Saint-Germain. Un travail très enrichissant que vous partagez avec tous.Olivier