Près de 500 votants à Saint-Germain contre la privatisation de la Poste

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Les militants du PS, du PC et du Parti de Gauche ont organisé samedi matin à Saint-Germain-en-Laye une "votation citoyenne" contre la privatisation de la poste décidée par le gouvernement. Deux bureaux de vote étaient installés, l'un devant la poste sur le marché, l'autre devant la poste du Bel-Air.
En moins de 3 heures, près de 150 personnes sont venues voter au Bel-Air et 350 sur le marché central. Soit près de 500 personnes habitant Saint-Germain ou Fourqueux. Un résultat bien au-delà de nos espérances. 
98% des personnes ont voté contre la privatisation et toutes les sensibilités politiques étaient représentées parmi les votants, tous inquiets des conséquences d'une privatisation de ce service public essentiel.




A l'échelon national, c'est environ 10.000 lieux de vote qui ont été mis en place, contre 6.000 initialement prévus. Selon les premières estimations, plus d'1,6 million de personnes se sont déplacées pour voter. Le chiffre définitif pourrait dépasser les 2 millions. Les résultats complets seront annoncés lundi.
Le Parti socialiste réclame désormais l'organisation d'un référendum national sur l'avenir de la Poste. Rappelons que le référendum d'initiative populaire est depuis peu inscrit dans la Constitution. Mais les décrets d'application n'ont pas encore été publiés.

Mise à jour 6/10 :
369 personnes ont voté sur le marché central avec 323 NON et 46 OUI
141 personnes ont voté au Bel-Air avec 138 NON et 3 OUI

Photos :
1ere photo, Pascal Lévêque (PS) et Blandine Rhôné (PC), conseillers municipaux de Saint-Germain, avec les militants PS et PC devant la poste centrale.
2e photo : les militants PS et PG devant la poste du Bel-Air
3e photo : l'urne devant la poste du Bel-Air

A lire également sur notre blog :
Mobilisation du PS à Saint-Germain contre la privatisation de la Poste

Publié dans Saint-Germain-en-Laye

Commenter cet article

Legrand 04/10/2009 23:45



Cette votation citoyenne a enregistrée plus de 2 millions de votants à travers la France.


 


La défense du service public postale ainsi que l’ensemble des services publics Français est aujourd’hui exprimée.


 


La privatisation commence avec la poste, la SNCF, EDF, l’école publique, l’hôpital, jusqu’ou ira cette course à la rentabilité ?! Le service public s’adresse à tous les Français, les
modestes comme les aisés, il ne peut être remis en question ! Le principe même de non rentabilité fait partie intégrale du service public, pour que tous les usagers puissent en bénéficier et
non les plus aisés.


 


Jusqu’ou irons ces privatisations ? Voulez vous voir un jour la police et l’armée concurrencé par des entreprises privés ? Ne dévions pas dans ce genre de système ou la loi du plus
fort, du plus riche serait la seule solution possible !


 


Défendons notre service public !