Prolongement de l'A104 : le ministre a tranché pour le tracé vert

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Dernière minute : le Ministre des transports Dominique Perben vient de décider de prolonger l'A104 de Mériel à Orgeval en retenant le tracé vert, tracé qui passe par Achères et à proximité immédiate de Saint-Germain.

Nous aurons très prochainement l'occasion de revenir sur ce choix très contestable et d'analyser cette décision aux conséquences très importantes sur la circulation et la pollution dans notre région.

Rappelons ici la position prise par les socialistes de Saint-Germain contre le prolongement de cette autoroute et pour la réouverture complète de la Tangentielle ferroviaire ouest.

La décision de retenir le tracé vert est en tout cas un véritable camouflet pour le député-maire UMP de Chambourcy Pierre Morange qui prônait le tracé rouge (comme tous les élus UMP de la région) et surtout qui a signé à Achères une carte-pétition contre tous les tracés passant par Achères. Nous en avions apporté la preuve.

Publié dans A104

Commenter cet article

AIT Eddie 27/10/2006 11:39

Prolongement de la Francilienne (A104) : Eddie AIT réfute la décision du Ministre de retenir le tracé VERT Pour le Ministre des Transports, le débat public a montré que seul un tracé passant au Sud-est de Cergy-Pontoise a une réelle utilité. En conséquence, le tracé vert est retenu. Eddie AIT, Président du PRG 78 et Conseiller Régional d’Ile-de-France, réfute une telle décision et rappelle qu’il est opposé à tout nouveau projet autoroutier dans les Yvelines et en Ile-de-France. Il rappelle que la Région ne participera pas au financement d'un tel projet. L’Ile-de-France compte aujourd’hui plus de 800 kilomètres d’autoroute et chaque jour plus de 17 millions de déplacements sont toujours effectués en voiture. Depuis 17 ans, le volume de circulation n’a pas cessé d’augmenter. Eddie AIT déclare : « L’Etat passe outre l’opposition des populations consultées et des riverains menacés. Le bouclage entraînera des encombrements majeurs sur l’A 13, une intensification supplémentaire du trafic poids lourds, de nouvelles nuisances sonores, une pollution supplémentaire, une atteinte à l’environnement. Membre de la Commission consultative du Plan Régional pour la Qualité de l’Air, je tiens à rappeler que les plus grands spécialistes, tant aux niveaux national qu’international, insistent sur les dégâts causés par les pollutions sur les populations riveraines. La pollution atmosphérique est responsable chaque année, en France, de la mort de plus de 6000 personnes. C’est la raison pour laquelle, la Région Ile-de-France, qui revendique pour chaque Francilien le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé, comme il est écrit d’ailleurs dans la Charte de l’environnement inscrit au Préambule de notre constitution, s’oppose à un tel projet autoroutier. Le Conseil Régional - et son Président Jean-Paul HUCHON -, qui a l’ambition de faire de l’Ile-de-France la première écorégion d’Europe, ne participera pas au financement d’un tel projet autoroutier. Faut-il vraiment investir 2 milliards d’euros afin de gagner 15 minutes pour un trajet de 25 kilomètres ? Elu régional, je m’interroge également sur la capacité financière de l’Etat dans ce projet, alors qu’il rencontre de grandes difficultés à honorer ses engagements dans le cadre du contrat de plan Etat – Région. Poursuivons la mobilisation contre l'A 104 ! »