Ségolène Royal et Jean-Paul Huchon se prononcent contre l'A104

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Les opposants au prolongement de l'A104, dont nous sommes, ont reçu le soutien très important de Ségolène Royal, candidate socialiste à l'élection présidentielle et de Jean-Paul Huchon, président PS de la région Ile-de-France.
En réponse à Philippe Esnol, maire PS de Conflans et conseiller général, Ségolène Royal a pris une position très claire le 14 novembre :
"[...] [La] concertation n'a malheureusement pas été prise en compte. Le Ministre de l'Equipement a retenu le tracé qui se traduira par les atteintes à l'environnement plus nombreuses, et une détérioration très sérieuse du cadre de vie des riverains des communes traversées. Ce choix gouvernemental, coûteux au demeurant pour les finances publiques, me semble à bien des égards absurde et inacceptable.
Je m'inscris donc dans la continuité des gouvernements précédents qui ont refusé depuis quinze ans la mutilation de nombreuses communes et la destruction programmée de la ceinture verte régionale dans cette partie de l'Ile-de-France.
Je souhaite que ce dossier autoroutier soit repris pour être l'objet d'une démarche exemplaire en matière de démocratie participative. Cela doit permettre de conjuguer les impératifs d'intérêt général et les légitimes exigences des riverains et des élus territoriaux qui veulent préserver leur cadre de vie."
Quant à Jean-Paul Huchon, il répondait le 16 novembre en séance du Conseil régional à une question orale des Verts sur les décisions ministérielles de prolongement de l'A12 et l'A104 :
"[...] le Ministre a fait les pires choix de tracés qu'il pouvait faire sur ces deux opérations. [...] au delà du président de région, c'est l'élu conflanais qui vous répond, directement concerné qu'il est par un choix inepte et destructeur pour des villes et des populations dont certaines sont déjà en grandes difficultés.
[...] la mise en sécurité et la requalification de la RN184 entre Saint-Germain et Conflans Sainte-Honorine ont été inscrites au Contrat de Plan 200-2006 à la demande de la Région et restent l'urgence majeure."

Plus de 1000 personnes ont manifesté le 2 décembre à Versailles contre l'A104, représentant plusieurs dizaines d'associations et de partis politiques. D'autres opérations seront organisées dans les prochains mois.
Comme nous le disions le 28 octobre, ce qu'une majorité politique a fait, une autre majorité politique peut le défaire. Le combat n'est donc pas perdu et se poursuit. Les élections présidentielle et législatives en 2007 seront décisives pour l'avenir de ce projet pharaonique. A cet égard, Patrick Abisseror, le candidat socialiste sur la 6e circonscription des Yvelines, défend comme nous depuis longtemps une position très claire contre l'A104.

Publié dans A104

Commenter cet article

Un citoyen conflanais 20/12/2006 23:54

Mme Royal a pris une position certes contre le tracé rétenu.En revanche elle déclare couhaiter le bouclage de la Francilienne.Mme Royal fait donc partie de ces irresponsables qui continuent à vouloir construire de nouvelles autoroutes... Est-ce cela que vous appelez "Excellence environnementale" ?Des mots, encore des mots...Malheureusement les actes ne sont pas encore dans la culture du parti socialiste...Un citoyen déçu...