Quand le Journal de Saint-Germain évoque les hirondelles au lieu des flash-balls...

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Nous avons déjà eu l'occasion de dire que nous apprécions « modérément » le bi-mensuel de la ville, le Journal de Saint-Germain, qui devient de plus en plus « Le Journal du maire de Saint-Germain ».
La revue de presse de la page 2 est toujours à la gloire des actions de la majorité municipale, les critiques ne sont jamais citées (et pourtant, il y en a dans la presse : il suffit de lire le Courrier des Yvelines), le courrier des lecteurs (page 23) « sent à plein nez » les questions toutes faites et que dire de « l'élégance » du maire qui, systématiquement, répond dans le même numéro à notre tribune libre, en dénigrant systématiquement nos propos.

    Le numéro du 8 décembre (n° 499) relève en outre deux perles :
A la page 17, nous apprenons la réhabilitation en 1881 du jeune Emile François D. à Saint-Germain-en-Laye et sa terrible histoire ! Une histoire très intéressante pour les historiens mais quel est l'intérêt de cette nouvelle, vieille de 125 ans, pour un lecteur en 2006 ?

  Et, page 21, l'article que tous les Saint-Germanois attendaient avec impatience. Citons son titre : « Tout savoir sur les hirondelles »... Certes, voici un dossier très intéressant pour nos écoles élémentaires, mais manquant quelque peu d'intérêt pour un journal municipal.


Nous suggérons donc à la rédaction du Journal de Saint-Germain, visiblement en manque d'inspiration, quelques nouveaux papiers :

-         « Tout savoir sur les sangliers en forêt de Saint-Germain »

-         Ou encore « Tout savoir sur la rédaction d'un journal municipal »

Plus sérieusement, le Journal de Saint-Germain, financé par les impôts locaux, devrait informer les Saint-Germanois que la nouvelle brigade de nuit de la police municipale patrouillera désormais équipée de flash-balls. Le Courrier des Yvelines l'a fait dès le 29 novembre.
Cette décision n'a fait l'objet d'aucune discussion en conseil municipal, le maire ayant refusé notre question et l'introduction de cette arme de 4e catégorie (comme le TASER ou le fusil à pompe) va se faire en catimini !

Publié dans Saint-Germain-en-Laye

Commenter cet article