Au Vésinet, un arrêté de reconduite à la frontière annulé

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

 Voici une information lue sur le blog des Socialistes du Vésinet.

Le combat de Réseau Education sans Frontière se poursuit et nous nous en faisons régulièrement l'écho sur ce blog, comme pour le cas du jeune saint-germanois régularisé en juin.

Le Tribunal administratif de Versailles a annulé le lundi 8 janvier 2007 l'arrêté de reconduite à la frontière d'une sans-papier.
Cette mère d'une fillette de 5 ans née en France et scolarisée dans une école maternelle du Vésinet était en France depuis 10 ans.
Cette famille a été parrainée par des habitants du Vésinet lors du Parrainage Républicain organisé le 2 décembre par Réseau Education Sans Frontière (RESF).
Ils ont bénéficié du soutien actif de RESF, d'élus du Vésinet, de représentants de parents d'élèves et de simples citoyens du Vésinet sensibilisés par leur situation.
Ces différentes personnes ont montré le visage d'une France qui refuse les boucs émissaires, l'intolérance et la xénophobie prônée par Sarkozy et Le Pen.
Il est important de rester vigilant. D'une part, il faut obtenir un titre de séjour pour cette mère de famille, d'autre part il y a d'autre cas similaires au Vésinet.

 

 Il est à noter que, lors de ce parrainage républicain le 2 décembre à Sartrouville, où plus de 300 personnes étaient présentes, le maire UMP de la ville Pierre Fond avait refusé qu'une salle soit mise à disposition des associations et partis politiques mobilisés par cette opération. Le parrainage a donc eu lieu dans la rue. Le Maire, qui s'oppose à ces parrainages, a délibérément perturbé la vie associative de Sartrouville en faisant fermer toutes les salles de la mairie ce jour-là. Il n'en sort pas grandi...


Cette atteinte aux libertés fondamentales a été dénoncée publiquement par les élus de gauche de Sartrouville qui ont rappelé que l'Hôtel de Ville est la maison commune de tous les habitants.

Publié dans Chez nos voisins

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article