Acharnement contre un père de famille yvelinois : 3 tentatives d'expulsion en 15 jours !

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Communiqué du Réseau Education Sans Frontières

 

M. Diallo Sarra, d'origine malienne, vit depuis 18 ans en France.

Son épouse l'a rejoint en 2000, et quatre enfants sont nés ici. Les deux ainés, Diamana et Kinkinié sont scolarisés à la maternelle "Petit Gibus" de Guyancourt.

M. Diallo et les siens vivent un véritable cauchemar depuis le 30 janvier dernier, date de l'interpellation de M. Diallo sur son lieu de travail ( c'est la préfecture du Val d'Oise qui a pris l'arrêté de placement). Il est depuis le 31 janvier au centre de rétention du Mesnil-Amelot.

Comment accepter que M Diallo, entré régulièrement dans notre pays en 1988, qui a toujours souhaité s'y intégrer, comme en témoignent les nombreuses demandes qu' il a engagées pour être régularisé, soit ainsi brutalement séparé des siens ?

Comment accepter que cette famille, qui n'aspire qu'à vivre en paix et qui, ayant cru, comme tant d'autres, aux annonces faites par Nicolas Sarkozy à l'occasion de la publication de la circulaire du 13 juin 2006, avait déposé une demande de régularisation à la préfecture des Yvelines, soit ainsi jetée dans la détresse ?

Comment accepter que, comme cela s'est passé il y a quelques jours au tribunal de Meaux, des gendarmes interviennent pour arracher un père à sa famille en larmes ?

Jusqu'où ira ce gouvernement dans l'obstination et l'inhumanité ?

Par deux fois déjà, le 14 et le 25 février, M. Diallo, emmené à l'aéroport, échappait à la dernière minute à l'expulsion (peut être en raison d'un problème de laissez-passer).

Le 26 février, c'est le pilote de l'avion qui, n'acceptant pas d'embarquer un père hissé de force dans l'avion, pieds et mains liés et qui refusait de quitter ce pays où sont les siens, a permis d'éviter l'expulsion.

Il faut que cesse l'acharnement pour embarquer M. Diallo à destination du Mali. Les autorités françaises doivent immédiatement renoncer à la recherche d'un pilote qui accepterait de l'emmener contre sa volonté clairement exprimée de ne pas être séparé des siens.

Les membres du Réseau Education sans frontières demandent une nouvelle fois que M. Diallo puisse très vite retrouver sa famille et qu'ils puissent vivre ensemble parmi nous.

Toute autre issue est impensable.

Contacts :

RESF 78 : Tel : 01 34 92 85 42

Site : www.resf78.ouvaton.org

e-mail : resf78@ouvaton.org

Site du Réseau Education sans frontières : www.educationsansfrontieres.org

Mise à jour 21h : Toutes les protestations et mobilisations n'auront pas suffi, M. Diallo a été expulsé en fin d'après-midi sur un avion d'Air France, malgré l'opposition d'une partie des passagers. Présent en France depuis 18 ans, il laisse ici son épouse et ses quatre jeunes enfants.

Publié dans Yvelines

Commenter cet article