Compte-rendu de la réunion publique à Saint-Germain le 13 mars

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Article du Courrier des Yvelines du 21 mars 2007 relatant la réunion publique du 13 mars à la Salle des Arts à Saint-Germain où nous avions invité Alain Bergounioux, secrétaire national du PS aux Etudes.

Les socialistes saint-germanois à l'offensive
Ils ont organisé le mardi 13 mars une "réunion du changement" autour du Pacte présidentiel de Ségolène Royal

Les organisateurs pouvaient se réjouir. La salle des Arts de la Maison des Associations était largement occupée par les sympathisants socialistes et de simples curieux. Après les "réunions participatives", place donc aux "réunions du changement".
"L'idée de ces réunions est de présenter le pacte présidentiel de Ségolène Royal et de continuer à être dans une démarche participative, c'est-à-dire d'inviter le public à s'exprimer, à poser des questions..." confie Patrick Abisseror, candidat aux législatives sur la 6e circonscription, celle de Saint-Germain-en-Laye.
Au total, soixante-dix "réunions du changement" devraient se dérouler dans le département jusqu'aux élections présidentielles. Quatre d'entres elles concerneront la sixième circonscription.
"Il y a d'un côté la campagne nationale, avec ses grands rassemblements, et de l'autre ces réunions qui essayent d'aller au plus près des électeurs. Dans chaque circonscription, les candidats aux législatives sont les présidents des comités de soutien à Ségolène Royal", poursuit Patrick Abisseror.
Le socialiste indique que "chaque voix va compter" pour la présidentielle. Le militant songe également aux législatives qui suivront. "Nous n'avons actuellement aucun député socialiste sur les douze circonscriptions des Yvelines. Le but est de fédérer au maximum afin d'être présent au second tour", ajoute Patrick Abisseror.
Alain Bergounioux, invité de marque, a fait un long exposé avant que l'auditoire ne pose des questions. Membre de l'équipe de campagne de Ségolène Royal, il a développé des idées fortes de son "pacte présidentiel" s'en prenant également aux ténors de l'UMP ainsi qu'à François Bayrou qu'il a qualifié d' "imposteur". "Notre objectif est de développer la croissance mais une croissance plus juste. Il faut produire des richesses pour mieux les répartir" a indiqué l'invité de Patrick Abisseror.
Alain Bergounioux a ensuite répondu au public qui l'a interpellé notamment sur les moyens de baisser la dette publique ou d'augmenter les bas salaires. On l'aura compris, la réunion avait une forte tendance participative. S.R.

Publié dans Politique locale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article