"Nicolas Sarkozy n'en a rien à cirer des séropositifs" (AIDES)

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

L'association AIDES a sollicité les candidats à la présidentielle pour connaître leurs propositions pour combattre le SIDA. Vous n'avez pu manquer les différentes affiches où les candidats demandaient "Voteriez-vous pour moi si j'étais séropositif?".
Tous les candidats sollicités ont répondu, sauf un... Nicolas Sarkozy...
AIDES a réagi dans un communiqué de presse et a modifié son affiche pour dénoncer ce silence.
Nul doute que les réponses du candidat Sarkozy devraient rapidement arriver...


Pour connaître les réponses de Ségolène Royal, cliquez sur ce lien : http://www.aides.org/presse/communiques/reponses-royal.php

Communiqué de presse de AIDES :

Nicolas Sarkozy est le seul des candidats sollicités par AIDES, principal acteur associatif de la lutte contre le sida, à n'avoir ni répondu à nos revendications ni accepté de nous rencontrer.

Dans cette lettre, Christian Saout sollicitait un rendez-vous avec Nicolas Sarkozy afin d' « échanger sur l'épidémie de sida et les moyens à mettre en oeuvre pour la faire reculer ». Il lui proposait par ailleurs de se prononcer «le plus rapidement sur nos propositions ».
Depuis un mois, rien de nouveau, si ce n'est un mail laconique d'un membre de l'équipe de campagne de Nicolas Sarkozy, en date du 5 mars : « Nous avons bien reçu votre campagne et vous devez savoir tout l'intérêt que  nous portons à la lutte contre les discriminations. Bien cordialement. » Ce message était une réponse à celui que AIDES avait envoyé avec le visuel de Nicolas Sarkozy : « voteriez-vous pour moi si j'étais séropositif ? »
Deux semaines plus tard, Nicolas Sarkozy et son équipe n'ont toujours pas eu le temps de nous écrire. A ce stade, un simple message, du genre « Nicolas Sarkozy est très occupé. Nous vous contacterons prochainement » nous aurait presque suffit. Il faut donc bien se rendre à l'évidence, Nicolas Sarkozy n'en a rien à cirer des séropositives et des séropositifs.

Sources :

Le communiqué de presse
Le site d'AIDES
Les réponses de Ségolène Royal

Publié dans Présidentielle 2007

Commenter cet article