La majorité municipale de Chambourcy implose

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Le député-maire UMP de Chambourcy Pierre Morange est dans la tourmente à la suite de l'implosion de sa majorité lors du dernier conseil municipal le 19 mars.

Plusieurs de ses adjoints l'ont publiquement accusé d' "utiliser l'argent public à des fins privées". L'objet de cette fronde est la voiture de fonction du maire. Selon un conseiller municipal cité dans Le Parisien du 19 mars, « le maire s'est octroyé une Peugeot 407 auprès d'un organisme de location. La facture est réglée par la ville. En plus, comme il va chez lui, en Normandie, les notes des péages de l'autoroute ainsi que le carburant sont également payés par la ville ». Le coût estimé par les dissidents est de 27.000 euros pour les finances de la commune.

Lors du conseil municipal du 19 mars était examiné le compte administratif de la commune qui donne acte au maire de la sincérité des comptes de la ville. Les conseillers municipaux (rappelons que la gauche n'est pas représentée au conseil municipal de Chambourcy) se sont publiquement affrontés. Le maire s'en est ainsi sévèrement pris à son premier adjoint « pourtant ami de 20 ans, qu'il met en cause pour une affaire de travaux facturés, mais jamais réalisés » selon le Courrier des Yvelines du 28 mars. Pierre Morange a également violemment dénoncé ceux « qui ont cru pouvoir aussi s'en prendre à [sa] vie privée » et a affirmé être « déterminé à engager des actions contre ceux-là »...

Le maire de Chambourcy a finalement fait adopter son compte administratif à une très courte majorité : 14 voix contre 12 (4 adjoints et 8 conseillers). Mais l'équipe municipale du maire a complètement implosé. Et les sanctions n'ont pas tardé. La maire adjointe en charge de la communication Mme Escabasse a écrit le 4 avril 2007 « aux acteurs non élus de la ville » pour leur indiquer qu'à compter du 22 mars 2007, elle « n'assur[ait] plus la responsabilité de la communication au sein de l'équipe municipale », le maire ayant « décidé de [la] sanctionner en [lui] retirant cette délégation ». Il est intéressant de noter que le site web de Chambourcy n'a, à ce jour, toujours pas actualisé les nouvelles responsabilités des uns et des autres...

On peut désormais légitimement s'interroger sur la capacité du maire à gérer correctement la commune jusqu'à la fin de son mandat en juin 2008.

Rappelons par ailleurs que Pierre Morange est candidat à l'élection législative des 10 et 17 juin 2007 dans la 6e circonscription des Yvelines contre Patrick Abisseror, le candidat socialiste.

A lire également le blog de la section PS de Chambourcy-Aigremont
Les autres articles de notre blog concernant Pierre Morange :
Pierre Morange condamné aux prud'hommes !
Pierre Morange classé 254e député

Pierre Morange signe la pétition contre le passage de l'A104 à Achères

Publié dans Chez nos voisins

Commenter cet article