La publicité sexiste du conseil général des Yvelines

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Le conseil général des Yvelines, dirigé par la droite, veut attirer dans les Yvelines les investisseurs britanniques du secteur tertiaire et de la haute technologie. Il a donc lancé une campagne de publicité intitulée "I love techno" mais n'a rien trouvé de mieux pour l'illustrer qu'une image bien sexiste avec une jolie jeune femme brune en T-shirt moulant. Bien entendu, pas besoin de montrer le visage de la jeune femme, seul le T-shirt et surtout les formes qu'il contient semblent intéressant... Cette photo sera publiée en juillet dans le Financial Times et Les Echos.
Pour le président du conseil général Pierre Bédier, "cette photo est destinée à attirer l'oeil"... Sans blague...
La conseillère générale socialiste Marie-Hélène Lopez-Jollivet s'est déclarée attérée par cette publicité et estime dans Le Parisien du 23 juin que "quand on veut valoriser l'intelligence et la technologie, on ne coupe pas la tête de la femme des Yvelines. Le message visuel est contradictoire."
Cette campagne de publicité coûte la bagatelle de 600.000 euros aux contribuables yvelinois, qui attendent de leurs élus une meilleure utilisation de leurs impôts...
Qu'en pensent les deux conseillers généraux UMP de Saint-Germain-en-Laye, Catherine Péricard et Maurice Solignac? Et vous?

Publié dans Yvelines

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

olympe 04/07/2008 08:30

qu'un conseil général puisse payer une telle publicité sans même y voir malice en dit long sur la puissance des stéréotypes qu'ils ont intégrés et ne remettent pas en question

PS Saint-Germain 28/06/2007 11:44

Dans Le Courrier de Mantes du 27 juin :http://www.courrierdemantes.com/"...
Si l’intention n’a pas été critiquée, les moyens retenus ont ouvert le débat au sein de l’assemblée départementale, vendredi. Sur l’image de la femme, on attendait une Christine Boutin critique, mais il n’en a rien été : « La jeune femme suscite la joie, car c’est une jolie femme » et puisque les Yvelines signifient « Ève, donc la femme, choisir une femme pour représenter les Yvelines ne me choque pas », a assuré l’élue de Rambouillet. Même approbation du côté de Pierre Lequiller, le plus british des conseillers généraux yvelinois, qui a trouvé judicieux le choix d’un journal anglo-saxon « lu dans le monde entier ».
En fait, c’est de gauche que sont venues les critiques. Bien qu’il ait exprimé son attachement « à dynamiser les Yvelines », Claude Vuilliet, le président du groupe des socialistes et apparentés s’est offusqué du choix de la photo, affirmant que « la marchandisation de la femme n’élève pas l’humain ». À ses côtés, Marie-Hélène Lopez-Jollivet (PS) a surenchéri en affirmant ne pas se reconnaître dans ce visuel « en tant que femme », et s’est étonnée de voir vanter l’intelligence et la haute compétence en privant la femme de sa tête et de capacité de parole. Au nom du groupe communiste, Michel Espinat n’aurait peut-être pas retenu ce visuel, qu’il a néanmoins trouvé « très beau ». Pas de critique sur le fait que le conseil général ait saisi une opportunité de se valoriser. Mais l’élu a tout de même estimé que le budget de la campagne, bien qu’inférieur à ce qui pouvait se faire dans d’autres départements franciliens, restait « important. »
Quelque peu irrité par un débat plus attaché à la forme qu’au fond, le président Bédier a préféré recevoir les critiques « avec humour » et adopter le dossier malgré l’abstention des neuf élus de gauche, non sans se demander si le buste de Marianne ne devait pas être, lui aussi, soumis à la critique.
Pascale Tessier

Grand raveur 26/06/2007 09:21

Quoi, Bédier organise une fête techno dans les Yvelines ?! ;-)

Jean-Paul Billon 26/06/2007 06:09

A mon avis, "I love techno" n'est pas du bon anglais. On dirait "I love high tech" avec plus de pertinence! Ajouter au sexisme un manque de connaissance linguistique ne fait pas une bonne pub!

Marius 25/06/2007 19:42

Il est vrai que pour lié l'intélligence avec l'industrie il n'aurait pas du couper la tête de la jeune femme. Si on avait eu un jeune homme, on aurait aussi crier au sexisme non? enfin cela n'excusse en rien cette publicité plutôt incensé.

RGB 25/06/2007 14:21

Notre conseil général fait du revival années 80… à quand une publicité pour la future autoroute avec une photographie d’une 205 GT Turbo roulant à fond ? Avec Bedier et sa bande, le futur c’était hier…c’est toujours mieux que la case « justice » qui attend certains d’entres eux.