Urgences à Saint-Germain : la réorganisation estivale créé la polémique

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

La nouvelle organisation estivale des urgences de l'hôpital de Saint-Germain passe mal.  Les infirmières, prévenues seulement le 11 juillet de ce changement, ont - fait exceptionnel - manifesté le 14 juillet à Saint-Germain et ont fait signer une pétition à la population.
Il faut dire que cette réorganisation va, une nouvelle fois, profondément perturber la vie de l'hôpital et celles des patients cet été.
Depuis le 27 juillet et jusqu'au lundi 27 août, les urgences sont fermées la nuit de 22 heures à 8 heures du matin. En cas d'urgence, il faut aller à l'hôpital de Poissy. Très pratique si on n'est pas véhiculé...! Et en journée, l'hôpital n'accueillera que les cas les plus légers. Tous les cas lourds seront dirigés vers l'hôpital de Poissy, malgré un temps de transport parfois très long en journée sur la Nationale 13.
Les raisons de cette fermeture sont financières, selon Le Parisien du 27 juillet, elles vont permettre une économie de... 24.000 euros...!
Quant aux urgences pédiatriques de l'hôpital de Saint-Germain, elles ont définitivement fermées le 29 juin. Mais, selon les élus de droite, l'hôpital de Saint-Germain est "sauvé" ! Il n'en continue pas moins d'être, méthodiquement, privé de ses services les uns après les autres, comme nous le dénonçons depuis plus d'un an sur ce blog (voir nos articles en bas de page)... Pendant ce temps, une clinique privée s'installe dans les locaux de l'hôpital... Curieuse logique...!
C'est la deuxième année qu'est mise en place cette organisation, annoncée particulièrement tardivement cette année au personnel soignant et aux usagers. L'année dernière, les urgences de Poissy avaient vite été débordées et les conditions d'accueil  très mauvaises pendant l'été. Il est à craindre qu'il en soit de même cette année...

Plus d'informations :
Le site du Centre hospitalier Poissy/Saint-Germain

Nos précédents articles sur l'hôpital de Saint-Germain :
En 2009, une clinique privée dans l'hôpital de Saint-Germain
Clash à l'hôpital
Lettre ouverte au directeur de l'hôpital de Poissy/Saint-Germain
Hôpital de Saint-Germain : la cardiologie et la pédiatrie menacée
Hôpital de Saint-Germain : l'hémorragie continue
La vérité sur les cliniques à Saint-Germain

Commenter cet article

Pascal LEVEQUE 02/08/2007 14:14

Les questions de santé ne sont pas seulement des questions du seul ressort des praticiens. Les responsables médicaux peuvent présenter des choix ou montrer les avantages ou inconvénients de certaines décisions mais la santé est aussi une affaire politique intéressant la cité et interpelant toute la communauté.
Il est grand temps que la ville de Saint-Germaine se réapproprie son Hôpital public. A coup d'études de marché de l'offre de soins sur Poissy et Saint-Germain, on a oublié de réaliser un audit des attentes de la population de notre bassin de vie autour de Saint-Germain qui représente pourtant près de 350 000 habitants.
Le fonctionnement des urgences, 24 h / 24 h et 7 j / 7 est un élément incontournable d'une activité d'un hôpital public.
Les Saint-Germanois attendent aussi une grande implication de leurs élus dans la santé car ces actions relèvent d'une politique de proximité.
Pascal Lévêque