Agression homophobe à l'Etang du Corra

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

 

DEUX HOMMES âgés de 18 et 33 ans doivent comparaître cet après-midi devant le tribunal correctionnel de Versailles pour « violences volontaires en raison de l'orientation sexuelle de la victime ». Ils sont suspectés, avec un mineur, d'avoir agressé deux homosexuels.

Les faits remontent à la nuit de lundi à mardi.

(LP/M.S.)
Il est près de 2 heures du matin, deux hommes sont en train de discuter sur le parking de l'étang du Corra, un lieu de rencontres situé en bordure de la forêt de Saint-Germain-en-Laye.

Six jeunes venus de Conflans-Sainte-Honorine se trouvent à proximité quand trois d'entre eux se précipitent sur les homosexuels. Ils les passent à tabac. Les coups de pied et de poing pleuvent. Un homme de 49 ans a le nez, des dents et des côtes cassés. Il se verra prescrire 31 jours d'interruption temporaire de travail. La plus jeune victime, âgée d'une trentaine d'années, parvient à s'extraire de la mêlée et part chercher du secours.

« Ils n'ont rien vu arriver »

Par chance, une patrouille se trouve dans les environs. Les policiers interviennent et interpellent les agresseurs et leurs amis.

Les deux jeunes filles qui accompagnaient la petite bande ne sont pas inquiétées. Un quatrième individu, d'abord placé en garde à vue, sera ensuite innocenté et remis en liberté. Entendus au commissariat de Saint-Germain-en-Laye, les auteurs des violences à caractère homophobe restent évasifs sur les motivations de leur acte. Ils seraient venus à l'étang du Corra « soi-disant pour fumer une cigarette », explique, sceptique, une source proche de l'enquête. Puis, selon les deux majeurs, le mineur les aurait incités à s'en prendre à des homosexuels. L'adolescent, âgé de 17 ans et « archiconnu des services de police » pour des affaires de violences volontaires, se montre encore plus laconique. Interrogé par les policiers, il déclare : « Je sais pas, c'était comme ça... »

Quant aux victimes, elles n'ont pas été beaucoup plus bavardes. « Elles n'ont pas grand-chose à dire. Ils n'ont rien vu arriver », confirme un enquêteur. Déférés devant le parquet de Versailles, hier après-midi, les agresseurs ont été écroués en vue de leur procès aujourd'hui. Le mineur, lui aussi incarcéré, sera déféré ultérieurement devant un juge pour enfants.

(Article et Photo Le Parisien du 16 août)

Publié dans Saint-Germain-en-Laye

Commenter cet article

PS Saint-Germain 22/09/2007 21:17

Les deux agresseurs, respectivement âgés de 18 et 33 ans, ont été condamnés le 21 septembre à 24 mois de prison dont 12 mois fermes. La période de sursis de 12 mois est accompagné d'une mise à l'épreuve.

PS Saint-Germain 14/09/2007 08:45

Le mineur de 17 ans responsable, avec deux complices majeurs, de cette violente agression homophobe ayant entrainé 31 jours d'interruption de travail pour l'une des deux victimes, a été condamné hier 12 septembre par le tribunal pour enfants de Versailles a un an de prison dont six mois ferme. Il a été incarcéré à la maison d'arrêt de Bois d'Arcy.Les deux majeurs seront jugés le 21 septembre.Source : Le Parisien du n13 septembre