Favoriser les transports collectifs à Saint-Germain-en-Laye

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Rappelons le constat suivant :

-- les transports sont responsables de 35 % des émissions de gaz à effet de serre ;

-- 40 % de nos trajets sont inférieurs à 2 km ;

-- deux déplacements sur trois se font en voiture ; 

Dans une ville comme Saint Germain , un bus :

-- remplace, en heure de pointe, 50 voitures ;

-- mesure 12 m de long ce qui équivaut, en nombre de passagers transportés, à une file de 200 m de voitures ;

-- émet deux fois moins de CO2 qu'une voiture comparativement au nombre de passagers transportés.

En surface, un point d'arrêt relativement fréquenté, (2000 montées) nécessite 160m² soit l'équivalent de 500 places de stationnement.

Dans plus d'un foyer sur deux, il y a une personne qui utilise les transports collectifs. Dans une agglomération de 40 000 habitants comme Saint-Germain-en-Laye, en moyenne, il y a :

-- près de 4000 adolescents de 12 à 18 ans collégiens ou lycéens ;

-- 4000 adultes qui n'ont pas à leur disposition de voitures ;

-- près de 7000 adultes vivant dans un foyer composé de deux adultes et avec une seule voiture.

Les transports collectifs contribuent naturellement à la dynamisation des activités de commerce, de culture et de loisirs, contribuent aussi à la préservation de la qualité de vie, de l'environnement, et socialement répondent aux droits à la mobilité, au droit de ne plus être « assignés » à résidence .

Les transports collectifs doivent désormais s'adapter à tous les rythmes de la société, réduction du temps de travail, nouvelles formes d'emploi, d'organisation du travail, au nouveau rythme de vie, amplitude horaire tout au long de la semaine. Il faut donc faire de plus en plus du "sur mesure" pour une ville comme Saint-Germain en Laye et faire nôtre le slogan « Bougez autrement dans notre ville ».

Pascal Lévêque

 

Alire aussi :

Tous nos articles sur les transports

Publié dans Saint-Germain-en-Laye

Commenter cet article

ESTLIMBAUM,PIERRE 10/09/2007 17:00

Bravo pour cette mise au point. Je rajouterai un autre interêt de réduire l'usage de la voiture, c'est la protection de la santé et la réduction de la pollution de l'air. D'après l'OMS (étude 2000) il y a 32000 décès par an en France attribuables à la pollution de l'air . l'asthme touche 12% des enfants . Le nombre d'asthmatiques a doublé en 20 ans. Cela vaut vraiment la peine de s'en occuper.

LEVEQUE 05/09/2007 15:29

Le vélo peut aussi devenir un vrai mode de déplacement dans Saint-Germain-en-Laye, mais pour cela, il sera nécessaire de développer le réseau cyclable de notre ville avec des itinéraires aménagés pour assurer la sécurité des cyclistes. Il faut aussi leur réserver des emplacements de stationnement plus nombreux, de bonne qualité et sûrs, tant dans la gare du RER que sur la voirie. La présence du vélo n'exclut pas de favoriser aussi les transports collectifs et notamment notre réseau de bus. Pascal Lévêque

prout 03/09/2007 16:53

on ferai mieux de mettre des velib que des bus qui ont du mal à passer dans les rues !