Les chroniques de l’été (7) : Saint-Germain ville touristique ?

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Il n’est pas rare de rencontrer, particulièrement pendant ces mois d’été, de nombreuses personnes se promenant dans les rues de notre ville. L’Ile-de-France se positionne d’ailleurs largement en tête de toutes les régions françaises accueillant des touristes tout au long de l’année avec 32,1 millions d’arrivées dont près de 45% de touristes étrangers.

Qu’en est-il à Saint-Germain ?

Pont-entr--e-chateau.r--duit.JPGGrâce à l’Office de tourisme de la ville et notamment son rapport d’activité, il est possible d’avoir une vision de la venue et de la fréquentation touristique à Saint-Germain. Sur la dernière année complète (soit l’année 2009), près de 150 000 visiteurs ont été accueillis à Saint-Germain-en-Laye par les structures touristiques. Ce chiffre est important même s’il est en baisse de 12,70% par rapport à 2008 car la gratuité appliquée par le Ministère de la Culture au Musée d’Archéologie Nationale de janvier à juin 2008 avait engendré une hausse de fréquentation de 47% (il est intéressant de noter qu’en matière de Culture, la gratuité est loin d’être neutre et peut fortement augmenter l’affluence !).

Sur nos 3 musées, la répartition de la fréquentation s’établie de la manière suivante :

Musée d’Archéologie Nationale 73% ;

Musée Maurice Denis 23% ;

Musée Claude Debussy 4%.

L’Office du tourisme de la ville a pour sa part accueilli plus de 30 000 visiteurs dans une année, en deuxième position dans les Yvelines derrière l’Office de tourisme de Versailles (200 000 visiteurs), devant Rambouillet (21 000 visiteurs) et Montfort l’Amaury (13 000 visiteurs). Sur les visiteurs de l’Office à Saint-Germain 87% sont français et 13% des visiteurs étrangers dont 5% anglophones, 3% asiatiques, 1% allemands, 4% autres.

En 2009 à Saint-Germain comme partout en France et en Ile-de-France, une baisse de la fréquentation hôtelière a été observée. Ainsi le taux d’occupations mensuelles des hôtels de la ville est passé d’une moyenne de l’ordre de 59% en 2008 à 54% en 2009.

L’Office du tourisme de Saint-Germain se situe au 38 rue au pain. La prochaine animation visite guidée de l’été est programmée le samedi 21 août 2010 à 14h sur le thème Saint-Germain Royal, une évocation de l’histoire de la ville, refuge favori des rois et reines à travers l’histoire.


Saint-Germain est-elle vraiment une commune touristique ?

Même si la ville bénéficie de touristes, souvent d’un jour, cela suffit-il pour qualifier Saint-Germain de commune touristique selon les textes officiels ? Ce n’est pas flagrant. Notre Groupe Saint-Germain Solidaire au Conseil Municipal s’était déjà opposé à la taxe communale sur les nuits d’hôtel, instauré par la municipalité. Le barème de cette taxe était insuffisamment progressif et frappe ainsi plus durement les chambres d’hôtel les plus modestes, notamment pour les personnes précaires.

La ville de Saint-Germain vérifie-t-elle les critères de dénomination de ville touristique ?

Le critère essentiel est celui de la capacité d’hébergement de la population non résidente qui doit être supérieure à 4,5%. Avec 280 chambres d’hôtel pour 43.207 habitants à raison de 2 personnes par chambre, on est loin du compte (1,3%). Pour arriver à ce pourcentage, la Mairie a rajouté 284 résidences de tourisme avec un coefficient de 1 et surtout 435 résidences secondaires avec 4 places pour chaque. Ce dernier comptage est des plus farfelus. La définition des résidences secondaires est très claire par l’INSEE, il s’agit de logements utilisés pour les week-ends, les loisirs ou les vacances. Ils sont affichés à 284 dans les chiffres de recensement que tout le monde peut consulter. Notre Groupe n’a eu aucune réponse sur le 435 retenu par la mairie, chiffre qui permet d’atteindre le seuil de 4,5% et le classement de commune touristique.

Pascal Leveque, Emmanuel Fruchard, conseillers municipaux PS de Saint-Germain-en-Laye

 

A lire également sur notre blog :

La municipalité de Saint-Germain créé une taxe de séjour (02/2009) 

Le Musée d'archéologie nationale de Saint-Germain sera bien gratuit à partir du 1er janvier 2008 (11/2007)

Publié dans Saint-Germain-en-Laye

Commenter cet article